«Tant et aussi longtemps qu’on n’aura pas trouvé un vaccin contre la COVID-19, le port du masque devra rester obligatoire dans les lieux publics fermés, incluant tous les établissements scolaires», plaide l’auteur de cette lettre.
«Tant et aussi longtemps qu’on n’aura pas trouvé un vaccin contre la COVID-19, le port du masque devra rester obligatoire dans les lieux publics fermés, incluant tous les établissements scolaires», plaide l’auteur de cette lettre.

Tant et aussi longtemps!

Yvan Giguère
Yvan Giguère
Saguenay
POINT DE VUE / D’entrée de jeu, je me dis que tant et aussi longtemps qu’on n’aura pas trouvé un vaccin contre la COVID-19, le port du masque devra rester obligatoire dans les lieux publics fermés, incluant tous les établissements scolaires, et ce, du secondaire à l’université. 

Tant et aussi longtemps que des êtres humains continueront de tomber (et parfois même de nos êtres chers), emportés par la COVID-19, le port du masque doit continuer d’être cette nouvelle habitude de vie que nous avons appris à apprivoiser pour la majorité d’entre nous.

Tant et aussi longtemps qu’il y aura une minorité de gens qui refusera de porter le masque, tant et aussi longtemps que d’autres ne respecteront pas la distanciation physique, le port du masque doit demeurer la plus belle option qui nous est donnée actuellement pour freiner la propagation de la COVID-19 ici au Québec et ailleurs dans le monde.

Tant et aussi longtemps que la vie, avec un grand V, continuera d’être ce que nous avons de plus précieux à protéger, et pour espérer revoir tous ces sourires qui se cachent sous les masques, il faut justement les porter encore.

Par respect pour son prochain — je dirais même par amour pour eux —, il faut continuer de porter le masque. Et à tous ceux qui semblent encore s’en contreficher et qui s’exposent au danger tout en y exposant leurs semblables, je leurs dis qu’il faut continuer de porter le masque encore et plus que jamais. Et cela, tant et aussi longtemps que la pandémie de la COVID-19 sera présente et fera des siennes.