On dénombre au-delà de 800 000 Québécois vivant sous le seuil de la pauvreté, indique l'auteur.

Sortir de la pauvreté

Dimanche dernier, le gouvernement Couillard proposait de sortir 100 000 Québécois de la pauvreté en injectant 3 milliards $ sur six ans. Plusieurs mesures seront mises en place pour y arriver. Elles concerneront les gens inaptes au travail en leur assurant un revenu supérieur. Elles viseront aussi les personnes aptes au travail, par des mesures incitatives visant à les intégrer à l’emploi. Dans ce dernier cas, il n’est pas toujours facile d’accompagner certaines personnes vivant des situations particulières, mais c’est réalisable.

On dénombre au-delà de 800 000 Québécois vivant sous le seuil de la pauvreté. Plusieurs mesures peuvent être mises en place pour emmener ces gens vers un revenu décent dans un emploi valorisant. C’est effarant le nombre de commerces qui affichent «Nous embauchons». Ce ne sont donc pas les emplois qui manquent. Il faut toutefois les inventorier et les rendre accessibles aux travailleurs en en faisant la promotion. Une société aussi riche et performante que la nôtre ne devrait pas accepter que tant de gens vivent pauvrement.

Michel Giroux, Québec