Se souvenir, pour les humains de l’horizon

«Je mets mon temps et mon espace À préparer le feu la place Pour les humains de l’horizon Et les humains sont de ma race» — Mon pays, Gilles Vigneault

La Commémoration citoyenne du 29 janvier a permis, une fois de plus, de démontrer avec force la solidarité de la société québécoise. Nous ressentons beaucoup de fierté d’avoir organisé cet espace de témoignage et de réflexion. Les proches des victimes et les survivants ont participé en grand nombre à ce rassemblement dont l’objectif était de les aider à panser leurs plaies. Ensemble, des dizaines de bénévoles de toutes origines ont contribué à une ville inclusive, forte et fière de sa diversité.

Le mouvement citoyen exprime avec le plus de sincérité l’ouverture du Québec. Ce sont de tels événements qui illustrent concrètement la force du vivre-ensemble québécois.

D’aucuns ont déploré le fait que trop d’importance a été accordée à la tragédie, que cela ne méritait pas «quatre jours d’activités». Il est bon ici de rappeler qu’aucune autorité n’a décrété la tenue de telle ou telle activité de commémoration. Elles ont été lancées par divers groupes citoyens ou par le Centre culturel islamique de Québec. La Ville de Québec, son maire en tête, a offert un appui logistique précieux aux commémorations, mais celles-ci proviennent d’abord d’un élan rassembleur de la société civile.

La vigilance s’impose. L’espace de solidarité ouvert au lendemain de l’attentat est fragile, il pourrait se refermer. Si plusieurs citoyens de confession musulmane de Québec demeurent terrorisés, c’est parce que l’horreur de la Grande Mosquée a été précédée et suivie de menaces et d’actes déplorables. Il existe des foyers de haine et de rejet qui alimentent une certaine rage identitaire chez une partie de la population québécoise.

De nombreuses actions ont été entreprises depuis un an pour lutter contre le racisme sous toutes ses formes. Par exemple, la Coordination des actions à Québec contre le racisme est une façon de découvrir des forces et des associations qui travaillaient, chacune de son côté, à combattre le racisme, l’exclusion et les préjugés. Cette convergence doit être encouragée et les actions, multipliées.

Dès le début de son histoire, Québec a été une ville riche en diversité. Si des périodes de repli ont laissé des traces, aujourd’hui, des gens de partout choisissent de venir s’y établir pour sa qualité de vie, sa tranquillité et l’accueil de la grande majorité de sa population. Cultivons cette diversité! Soyons forts et fiers de cette diversité!

«Le remède, c’est l’amour. On le martèle et ça résonne, comme si le cœur est un tambour.» — Webster

Sébastien Bouchard 
Maryam Bessiri 
Kenza Elazzouzi 
Élisabeth Germain 
Nora Loreto 
David Bernans 
Antoine Casgrain 
Zakia Zoukri 
Nathalie Hébert
Commémoration citoyenne