Salon de jeux: de quoi je me mêle

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Soleil
Le directeur général de l’organisme communautaire la Ruche de Vanier, François Labbé, affirme que les résidents du quartier se sentent insultés par la Coalition avenir Québec. Je suis résident de ce quartier de la ville et je ne me sens pas du tout trahi par la CAQ mais bien au contraire je les félicite pour la décision de sortir le Salon de jeux de Limoilou-St-Roch.

La Ruche de Vanier a lancé lundi une pétition pour contester le déménagement du Salon de jeux de Loto-Québec du centre commercial Fleur de Lys. Je ne comprends pas la réaction de M. Labbé, car il préside un organisme communautaire dont la mission est de favoriser l’amélioration de la qualité de vie des personnes et des familles en situation de pauvreté et d’exclusion sociale.

Le centre commercial est situé à moins de cinq minutes du centre-ville où l’accès au Salon de jeux est encore plus facile pour les personnes les plus vulnérables. Très accessible par le réseau de transport, c’est le centre le plus fréquenté par les familles à faible revenu, les personnes âgées et les gens à mobilité réduite de Limoilou, St-Roch, St-Sauveur et du centre François-Charron.

Jocelyn Boily, Québec