La chanteuse québécoise Renée Claude est décédée le 12 mai dernier.
La chanteuse québécoise Renée Claude est décédée le 12 mai dernier.

Renée Claude, présente dans le temps

POINT DE VUE / Renée Claude nous a quittés le mardi 12 mai. J’ai ressenti une grande tristesse en apprenant la nouvelle, tout en me remémorant les belles chansons qu’elle a créées à titre de grande interprète du Québec.

Sa chanson Tu trouveras la paix, tirée de son répertoire, avait littéralement marqué mes années d’adolescence.

Je ne vous cacherai pas que, plus tard, au début de l’âge adulte, j’étais secrètement amoureux de Renée Claude. Et je n’étais certes pas le seul à avoir été séduit par cette femme magnifique à la voix d’or et au sourire ensorceleur. Dans les années 70 et 80, elle incarnait la femme émancipée et libérée de cette époque. Et quand Renée Claude chantait, elle se démarquait par son style unique et sa présence lumineuse. Quand elle apparaissait, entre autres, à la télévision et qu’elle entonnait une chanson, le temps s’arrêtait et tout devenait soudainement plus lent, plus chaud et plus rayonnant. J’étais, il va sans dire, suspendu à ses lèvres. Les chansons de Stéphane Venne lui allaient à merveille, faut dire, et elle savait si bien les magnifier et nous les faire aimer. Elle avait aussi chanté superbement, au cours de sa carrière, Léo Ferré et Clémence Desrochers.

Renée Claude vivait ces dernières années en rupture avec le passé, puisqu’elle était atteinte d’Alzheimer. Le passé qu’elle avait su marquer par son immense talent. Sa voix restera vibrante dans la mémoire collective du Québec. En plus d’être une grande interprète de la chanson, Renée Claude était à mes yeux, également, une grande humaniste. Elle demeurera, infiniment présente dans le temps.