Réflexion sur l’exclusivité des services au même fournisseur

POINT DE VUE / La panne chez Vidéotron, mercredi 23 octobre 2019, à Québec m’amène à me poser de sérieuses questions sur le bien-fondé de mettre tous nos œufs dans le même panier lorsque nous magasinons les services de télédistribution, de téléphonie résidentielle, de téléphonie cellulaire et d’Internet.

Les problèmes survenus chez Vidéotron ont eu pour effet non seulement de nous priver de regarder le match de baseball no. 2 de la Série mondiale, mais de nous couper du reste du monde en matière de téléphonie. Eh oui, ligne résidentielle morte de même que les cellulaires.

Comment rejoindre le 911 en cas d’urgence d’un transport ambulancier, d’un début d’incendie ou de tout autre événement nécessitant une intervention rapide de gens de l’extérieur ? Pas évident de courir vers une cabine téléphonique ou encore de trouver un voisin desservi par une autre compagnie.

Vaudrait-il mieux tout au moins être desservi par deux fournisseurs distincts en matière de téléphonie résidentielle et de cellulaire? Pour ceux et celles qui n’ont pas de ligne résidentielle, mais qui disposent de deux cellulaires et plus, serait-il préférable de faire affaire avec des fournisseurs distincts ? Hum, un cellulaire avec Vidéotron, un autre avec Rogers ou Fido ou tout autre choix.

Ceci aurait un impact certain sur le coût global de nos services tout en nous offrant une meilleure sécurité. Vous allez penser que ce qui est survenu cette semaine pendant des heures est presque l’exception.

Cependant, il importe quant à moi de prendre quelques minutes de réflexion sur le sujet.