Réaction à la lettre Réflexions d’un confiné de 77 ans 

POINT DE VUE / D’abord, je dois vous dire que je fais partie du même groupe d’âge que vous et que comme toutes les personnes de ce groupe je suis confinée. Je peux comprendre vos états d’âme, c’est une période difficile pour ceux qui ont l’impression de perdre leur autonomie et d’être tenus à l’écart. À l’écart de quoi d’ailleurs? Dans le moment, c’est plutôt tranquille. 

Ce que je partage moins cependant c’est votre conclusion d’être confiné à cause de votre âge. Vous êtes confiné parce que nous vivons une crise mondiale sans précédent et que malheureusement, les personnes plus âgées sont plus à risque d’être affectées. C’est donc dire que des mesures doivent être prises pour protéger l’ensemble de la société bien que cela puisse apporter beaucoup de frustration individuelle. Si ça peut vous consoler, les enfants et les ados aussi ça ne leur plaît pas et en plus, le risque est moins grand pour eux. Et pourtant, ils respectent les consignes.

Quand on est rendus à demander aux médecins spécialistes de travailler dans les CHLSD, il me semble qu’il y a matière à réflexion. Vous êtes certainement une personne responsable et intelligente, alors la conclusion à tirer est que le système de santé étant en danger, vous comme personne à risque avez un rôle à jouer pour ne pas le surcharger davantage. Ça semble évident que le confinement porte ses fruits. Il faut oublier le «je, me, moi». On ne peut pas commencer à faire des exceptions.

Ceux de notre génération sont victimes d’âgisme, je suis parfaitement d’accord. Mais actuellement ce n’est pas le cas. Le virus fait son travail d’extermination et nous sommes les premiers visés. À nous de nous défendre en nous pliant aux directives qui jusqu’à maintenant ont sauvé des vies. Ça ne nous plaît pas, je le reconnais. Mais sinon quoi? 

Alors dites-vous que votre sacrifice fait partie de l’effort collectif tous âges confondus, pour sortir de cette crise.