Quelques idées de cartes-cadeaux politiques

POINT DE VUE / En cette période des fêtes, il est souvent de mise d’offrir des cartes-cadeaux. En voici quelques-unes à nos partis politiques:

- À la CAQ, une carte dite «Imagerie québécoise» munie d’une caméra de recul pour faciliter les reculons gouvernementaux, comme quoi l’avenir Québec n’est pas toujours en avant;

- Au Parti libéral du Québec, une carte «Évasion-Montréal» pour s’évader de la Métropole en toute discrétion;

- Pour Québec solidaire, une carte «Catherine Dorion dite CD» qui permettrait de céder le passage médiatique aux autres députés solidaires;

- Au Parti québécois, une carte «Plan B» pour revenir en arrière en offrant un second début. Cette carte serait dotée d’un avertisseur sonore chaque fois que le parti quitte la voie de l’indépendance.

Également, des cartes-reconnaissance pourraient être offertes aux élus-es qui se sont illustrés-es cette année.

- Aux multiples têtes de Simon Jolin-Barrette, une carte «Retrouvailles» pour renouer avec lui-même et pour nous reposer de son éparpillement.

- À François Legault, Monsieur Québec, une carte «Thérapie» pour se dissocier de son personnage duplessiste qui «donne à sa province» tout en haïssant les syndicats;

- Au ministre des Ressources naturelles, une carte «Fidélité d’Hydro-Québec» pour le remercier de sa Loi 34 qui va amener beaucoup d’eau au moulin et d’énergie financière au gouvernement.

- Au ministre de l’éducation Jean-François Roberge, une carte «Souvenir» pour ne pas qu’il oublie son passé en éducation.

- Aux deux sous-chefs de QS, une carte «Vérité» qui nie l’adage à savoir que deux têtes valent mieux qu’une.

- Aux chefs intérimaires du PLQ et du PQ, une carte «Fantôme» pour souligner leur présence ingrate mais nécessaire.

- À Justin Trudeau, une carte «Caméléon» pour pouvoir se déguiser comme il l’entend sans que son image soit captée par des caméras malveillantes.

- Pour le chef du PCC, Andrew Scheer, une carte «Départ préprogrammée».

- Au chef du NPD, une carte «Bon gars» qui ne rapporte malheureusement pas de points électoraux.

- À Yves-François Blanchet, une carte «Repaire» pour ne pas que le BLOC se perde dans l’arène fédérale;

- Concernant Donald Trump, nous offrons à l’humanité une carte «Amnésie» en se disant que sa présidence ne fut qu’une fausse nouvelle