Que se passe-t-il dans le dossier de la Davie? demande l'auteur de cette lettre d'opinion au ministre Duclos.

Que se passe-t-il avec la Davie?

Cher Monsieur Duclos,

Que se passe-t-il dans le dossier de la Davie? Vous en êtes responsable comme élu et voix du Québec dans votre parti. Plus aucun journaliste ne vous interpelle. Pourtant, la Davie n’a toujours pas le droit de soumissionner sur les contrats de construction navale du Canada et subit toujours une profonde injustice. Le dossier pourrit. Comme si ça faisait votre affaire qu’il soit oublié.

La CSN et le Conseil Central ne revendiquent plus alors même que le chantier est vide d’ouvriers. Les journaux se taisent. La compagnie semble avoir lâché le morceau pour faire respecter la Loi sur la concurrence au Canada. Les ouvriers sont au chômage et dispersés. Leur syndicat local semble les avoir oubliés. Aucune action politique indépendante n’est organisée. Plus aucune représentation auprès des pouvoirs publics n’est faite.

Vous ne répondez même pas à mes lettres. Vous me méprisez comme citoyen concerné. Vous méprisez les ouvriers à qui vous avez dit que le Canada avait besoin de la Davie. Vous méprisez tout le Québec.

Avez-vous au moins honte du Canada, du Parti libéral qui n’a de libéral que le nom pour rester passif devant la nécessaire concurrence qu’exige le libre marché dans un pays capitaliste?

Pour ma part, je vais continuer d’envoyer des lettres aux lecteurs, de vous interpeller, d’encourager le Bloc, le PQ et QS à maintenir la pression comme indépendantistes et défenseurs du Québec, rôle que vous semblez avoir abandonné auprès de votre parti.

Aux élections de 2019, je vais tout faire pour que vos électeurs vous répudient comme piètre représentant du Québec, comme faux libéral et comme renonçant à ce que le Québec soit traité justement dans ce pays.

Guy Roy, Lévis