Le Soleil
«Le Regroupement provincial des comités des usagers s’explique mal les raisons qui rendent aussi complexe l’accueil des proches aidants en CHSLD», écrit Patricia M. Gagné, directrice générale du Regroupement provincial des comités des usagers.
«Le Regroupement provincial des comités des usagers s’explique mal les raisons qui rendent aussi complexe l’accueil des proches aidants en CHSLD», écrit Patricia M. Gagné, directrice générale du Regroupement provincial des comités des usagers.

Pourquoi est-ce compliqué d’accueillir les proches aidants en CHSLD?

Patricia M. Gagné
Patricia M. Gagné
Directrice générale du Regroupement provincial des comités des usagers
POINT DE VUE / Le Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU) s’explique mal les raisons qui rendent aussi complexe l’accueil des proches aidants en CHSLD. Alors que des établissements ont commencé à accueillir, informer, former et accompagner les proches aidants qui désirent soutenir un résident vivant en CHSLD, d’autres semblent démunis face à l’arrivée de ceux-ci. Pourtant, l’assouplissement des directives ministérielles est connu depuis un certain temps. On peut croire que tous les établissements pouvaient anticiper l’éventuel retour des proches aidants dans les milieux de vie de type CHSLD, RPA, RI, etc.