Pour la reprise des cours pratiques de moto

Le déconfinement est en marche depuis quelques semaines et certaines décisions prises par le gouvernement Legault me laissent perplexe.

Nul doute que le nombre de demandes qui est adressé au gouvernement doit être élevé et toucher une multitude de secteurs et par le fait même différents ministères. Également, tous s’entendent pour faire le déconfinement de façon graduelle en mesurant les risques inhérents à chaque action, ceci pour éviter une deuxième vague. 

Depuis quelques semaines des réouvertures de musées, bibliothèques, activités de randonnée, activités sportives, etc. font les manchettes et c’est une excellente chose. Là où je trouve que le gouvernement Legault manque d’efficacité à répondre aux demandes de certains groupes, il ne semble pas avoir adopté une approche «quick-win». En effet plusieurs activités pourraient et devraient recommencer immédiatement, et ce sans aucun risque. 

Une pétition tourne sur les médias sociaux pour la reprise des cours pratiques de moto et a recueilli plus de 6000 signataires. Plusieurs associations ont fait des demandes et différents reportages dans les médias et ce depuis début mai sans aucune réponse. 

Monsieur Legault, Monsieur Arruda, soyons logiques dans le déconfinement. Le risque est clairement moindre de suivre un cours pratique de moto, seul sur son véhicule, qui plus est avec un casque que bien des activités qui ont rouvertes. C’est un vecteur important de l’économie que vous laissez fermé. 

C’est également une activité qui permettrait à une partie de la population de prendre l’air et prendre soin d’elle psychologiquement. Comme votre publicité le dit : il faut prendre soin de nous. Donnez-nous en les moyens en adoptant une réouverture des activités sur une base non seulement économique et également logique.

Eric Chevallier
St-Lambert-de-Lauzon