Vouloir tout régler par l'analyse

Nous écoutons les témoins, les journalistes et tous les spécialistes réagissant au drame des infanticides. En nous un malaise qui résiste aux explications. Un besoin d'aller plus loin pour comprendre véritablement la portée de ces gestes de folie, de grande incohérence. La réponse administrative ou songée ne suffit pas. C'est le piège du vouloir tout régler par l'analyse qui se veut souveraine dans l'approche de problèmes humains. On le sent, c'est plus profond. C'est l'éruption d'un désespoir qui échappe à notre capacité d'être plus attentif ou réceptif à notre entourage. Nous sommes tous isolés par la vie trépidante qui nous force à oublier l'autre. Vivre ensemble, en quelque sorte, sans se voir. La solidarité en mots n'est pas la solidarité. La communication ne perce pas l'isolement. La souffrance pour les forts et les faibles ne s'exprime pas de la même façon. Même chose pour l'art de vivre les emmerdements. Décoder les messages des autres est plus qu'une affaire de spécialistes, peut-être!
Nous écoutons les témoins, les journalistes et tous les spécialistes réagissant au drame des infanticides. En nous un malaise qui résiste aux explications. Un besoin d'aller plus loin pour comprendre véritablement la portée de ces gestes de folie, de grande incohérence. La réponse administrative ou songée ne suffit pas. C'est le piège du vouloir tout régler par l'analyse qui se veut souveraine dans l'approche de problèmes humains. On le sent, c'est plus profond. C'est l'éruption d'un désespoir qui échappe à notre capacité d'être plus attentif ou réceptif à notre entourage. Nous sommes tous isolés par la vie trépidante qui nous force à oublier l'autre. Vivre ensemble, en quelque sorte, sans se voir. La solidarité en mots n'est pas la solidarité. La communication ne perce pas l'isolement. La souffrance pour les forts et les faibles ne s'exprime pas de la même façon. Même chose pour l'art de vivre les emmerdements. Décoder les messages des autres est plus qu'une affaire de spécialistes, peut-être!
Douglas Beauchamp
Québec