Vive l’amour des faits!

POINT DE VUE / «L’amour des faits est la lumière de l’intelligence pour distinguer le vrai du faux», a dit Gouri Glogenflobish.

Aujourd’hui, rien n’est plus proche du vrai que le faux. Plus le mensonge est gros, plus vite on le croira. Plus rares sont les faits, plus fortes sont les opinions. Dure époque que celle où il est plus simple de désintégrer un atome qu’un préjugé!

Un phénomène nouveau et plutôt préoccupant est que les gens cherchent en ligne des endroits qui ne leur donnent pas vraiment de faits, puis ils y restent. Nous traversons une période dans laquelle ceux qui réussissent sont ceux qui s’emploient à faire le plus de clics possible, pas ceux qui essaient de transmettre la vérité. Résultat : le concept même de vérité objective disparaît du monde et les mensonges passent à l’histoire.

Se peut-il que l’Homme soit moins futé qu’un oiseau? Yes we can! Et si l’Homme équipait son smartphone en «Intelligence Factuelle»?

Tout le monde a besoin d’Amour des faits

J’ai 16 ans et je me soucie de la justice climatique et de la planète vivante. Nous menons actuellement une guerre contre la Nature, et si nous gagnons, nous sommes perdus.

Les faits ne cessent pas d’exister parce qu’on les ignore, sciemment ou non. Il n’y a aucun passager dans le vaisseau spatial Terre, seulement des membres de l’équipage. Et si nous mettons fin à la capacité du monde naturel sain à soutenir l’humanité, quoi d’autre aura de l’importance?

Nous devons vite réinventer un avenir sans œillères afin de pouvoir choisir des options réelles. Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. Pour que nos débats démocratiques fonctionnent, il faut croire en une «réalité objective», il faut croire aux faits. Sans les faits, il n’y a pas de base pour la coopération entre nous.

Give Peace a chance?

Le Web ne connecte pas seulement des machines, il connecte des personnes. C’est l’ignorance, et non la connaissance, qui dresse ces personnes les unes contre les autres. L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine mène à la violence, voilà l’équation.

Trop souvent en ligne, nous nous attachons aux clichés de nos ancêtres et nous soumettons tous les faits à un ensemble d’interprétations préfabriquées. Rien ne nous trompe autant que notre propre jugement. Et si on ne tenait pour certain que ce qui a été démontré? Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble.

Pour le futur, il faut que nos choix collectifs reflètent nos espoirs d’une planète en santé, et pas nos peurs d’ignorants. Au fond, nous sommes tous des ignorants, mais sur des sujets différents. Et si les faits vérifiés devenaient super faciles à trouver en ligne? Et si on formait des «cerveaux collectifs amoureux des faits», pour voir?

Être ou ne plus être, telle est la nouvelle question

Une question fondamentale se pose d’une façon de plus en plus pressante : la crise planétaire contemporaine prendra-t-elle fin grâce à l’action déterminée des Terriens... ou par leur disparition?

Parfois, nous devons regarder les choses à distance pour voir la vraie vérité : l’Homme est le résultat d’un demi-million d’années de succès de l’évolution et il doit maintenant triompher du «prêt-à-penser».

En général, l’opinion en ligne n’est plus rien d’autre que ça : ce que les gens pensent de ce que d’autres gens pensent. So, think different? Jouons tous au fact-checking en ligne! Just do it! Si tout le monde avait été contre l’évolution, l’Homme serait encore dans l’obscurité des cavernes à téter des grizzlys domestiques!

Le faux savoir est-il plus dangereux que l’ignorance? Chose certaine, il est toujours, partout et pour tout le monde, mauvais de croire quoi que ce soit sur la base de preuves insuffisantes...

Vive la lumière des faits vérifiables!

«L’obscurité ne peut chasser l’obscurité, seule la lumière le peut», a dit Martin Luther King.

Ce à quoi Leonard Cohen a presque répondu : «There is a fact, a fact in everything, that’s how the light gets in».

La lumière de la science remplace souvent nos préjugés par des preuves publiques et vérifiables en ligne. La science n’a pas de patrie car le savoir est le patrimoine de l’humanité, la petite lampe qui éclaire le monde. Unissons-nous derrière elle, parlons aux scientifiques et écoutons-les svp.

Un esprit étroit, c’est un cerveau sans fenêtre qui n’éclaire rien. Logiquement, la liberté d’opinion est une farce si l’information sur les faits n’est pas garantie et si ce ne sont pas les faits eux-mêmes qui font l’objet du débat. En présence d’une opinion radicale sans preuve, le mieux est souvent de citer Jeff Lebowski : «Yeah, well, you know, that’s just, like, your opinion, man».

Et si le monde faisait l’Amour des faits?

Je rêve d’un monde où l’Amour des faits ne sera plus extraordinaire. Parfois, ce sont les personnes que personne ne peut imaginer qui font des choses que personne ne peut imaginer et je ne suis pas nécessairement d’accord avec tout ce que je dis mais je pense que l’essentiel est sans cesse menacé par l’insignifiant et que notre liberté d’action commence où l’ignorance finit, bon.

Et si l’Homme développait un vaccin contre le «prêt-à-penser»? C’est simple : inventons l’Intelligence Factuelle et jouons au fact-checking en ligne. Que ça devienne un sport, un vrai plaisir et même un réflexe. Chaque «préjugé désintégré» sera toujours un petit pas pour l’Homme, mais un bond de géant pour l’humanité!

Le plus grave danger pour notre avenir est l’apathie. Et si le monde faisait vite l’Amour des faits pour voir?!

Fait facile à vérifier : ce texte d’opinion est composé de citations trouvées en ligne. Il s’agit d’une «Opinion collective non autorisée» pour souligner le troisième International Fact-Checking Day de l’histoire.

Les 50 célébrités citées, dans l’ordre d’apparition:

Gouri Glogenflobish, Albert Einstein, Joseph Goebbels, Arnold H. Glasgow, Bill Gates, Tim Cook, George Orwell, Confucius, Barack Obama, Mr Trololo, Greta Thunberg (16 ans), Hubert Reeves, Aldous Huxley, Marshall McLuhan, Harrison Ford, David Suzuki, Jacques Chirac, John Lennon, Tim Berners-Lee, Kofi Annan, Averroès, John F. Kennedy, Leonardo da Vinci, Isaac Newton, Euripide, Nelson Mandela, Georges St-Pierre (GSP), William Shakespeare, Donald J. Trump, Charles Darwin, Alfred Austin, Steve Jobs, Gary Mark Gilmore, Boris Vian, George Bernard Shaw, William K. Clifford, Vivian Maier, Martin Luther King, Leonard Cohen, Richard Dawkins, Louis Pasteur, Félix Leclerc, Hannah Arendt, Jeffrey Lebowski, Patch Adams, Alan Turing, René Char, Victor Hugo, Neil Armstrong et Jane Goodall.

Où est le vrai et où est le faux?

Pour facilement vérifier les sources de cette «Opinion collective», visitez Opinion50.com