L'auteur de cette lettre d'opinion déplore que les trottoirs de la Ville de Québec soient mal déneigés et souvent glacés.

Une ville davantage pensée pour les piétons, svp!

Lettre à messieurs Legault, Bonnardel et Labeaume

En fin de semaine, je marchais sur le trottoir longeant le boulevard Henri-Bourassa à Charlesbourg avec mes enfants.

Et, comme chaque année, j’ai pesté tellement il est difficile de marcher parce que les trottoirs sont mal déneigés et souvent glacés.

Je suis même tombé il y a quelques années au point de me blesser.

Et c’est dans ce temps-là que je pense à nos aînés qui n’osent pas sortir de leur maison l’hiver de peur de se casser une hanche.

Malheureusement, cela contribue grandement à leur isolement.

Par contre, oh que les rues sont généralement mieux déneigées que les trottoirs. Évidemment, dans une ville où l’auto est roi et maître, c’est «normal».

Et on s’apprête à dépenser des millions de dollars pour un troisième lien, tout en sachant que ça contribue à l’étalement urbain et que dans 10 ans, nous serons revenus au même problème de trafic automobile.

Pourquoi ne concevons-nous pas une ville à échelle plus humaine, où le piéton serait vraiment la priorité?

Une ville pensée pour favoriser les déplacements à pied, à vélo ou en transport en commun. Une ville plus verte où on peut se rendre aisément à nos commerces à pied.

Chers politiciens, quand oserez-vous mettre un terme au règne de la voiture qui contribue au réchauffement climatique?

Quand oserez-vous mettre le piéton au premier plan?

Prenez donc plutôt le budget du troisième lien pour rendre Québec plus humaine, plus conviviale!

Cessons de construire des magasins-entrepôts qui ne font qu’augmenter le trafic automobile et construisons des quartiers avec des commerces de proximité qui font qu’on peut s’y rendre à pied et qui favorisent l’esprit de communauté.

Un automobiliste qui aimerait prendre sa voiture de moins en moins souvent.

Marc Dufresne, Québec