«Une île au large de l’espoir»

POINT DE VUE / Île; terre entourée d’eau, non reliée à la terre ferme.

Depuis 1935, l’Île d’Orléans n’est plus une île au sens strict, défigurée à cause de son pont.

Le Mont Saint-Michel non plus, limite Bretagne et Normandie.

À l’ouest de Québec, il y a deux ponts. Pourquoi? Parce que plus un produit est frais, plus le monde en mange et plus le monde en mange, plus… Le pont de Québec a été construit à l’endroit le plus étroit du fleuve, plus facile et moins cher.

Le pont de Québec a favorisé le développement de l’ouest de Québec et de Lévis au point où on a dû construire un nouveau pont qui a encore plus favorisé l’ouest de ces deux villes et au point où on en est rendu à avoir besoin d’un 3e lien à l’ouest qui favorisera encore plus le développement à l’ouest qui… nécessitera un 4e lien jusqu’à ce que… on soit rendu à Trois-Rivières.

Pendant ce temps, l’est de ces deux villes rivales jouit d’une belle campagne jusqu’à ce que le énième lien se construise à l’est.

Il a été dit qu’il était impossible de construire un tunnel de quatre km sous l’Île d’Orléans à cause des failles géologiques. C’était avant que les Européens construisent un tunnel de 19 km sous le Mont-Blanc, un autre de 20 km sous la Manche, et plusieurs autres, et que les Japonais inventent l’architecture qui permet aux grands édifices de résister à leurs grands tremblements de terre. Les génies de la construction ont connu de grandes améliorations : on construit maintenant des gratte-ciels qui pourront résister à des avions gros porteurs qui décideront d’aller s’y écraser. Un tel avion ne ferait d’ailleurs qu’une brèche dans le barrage de la Manic. Nous avons au Québec des ingénieurs capables des plus grands travaux.

Peu importe ce qui arrivera avec le 3e lien, ouest ou est. Si c’est à l’est, profitons-en donc pour redonner à l’Île d’Orléans son titre d’île : un tunnel sous-fluvial de rive à rive du Saint-Laurent avec sortie souterraine adéquate rendu à l’île afin de moins la défigurer.

Nous aurons alors un périphérique qui fera le Tour de Lévis et de Québec, et le Tour de l’Île; tous deux auront environ le 42 km de Félix, vers 2042.

On peut encore attendre un peu, ça fait exactement deux fois 42 ans que le pont a été construit. Un tunnel dans 42 ans nous conduirait peut-être en un temps où l’on n’en aurait plus besoin.