Nous avons vu une vague importante de demandeurs d’asile dans les derniers mois et ce sont des moments comme ceux-là qui réaffirment nos valeurs humanitaires. La protection des personnes plus vulnérables correspond à ce que nous sommes, affirme le ministre de l’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

Un plan juste, humain, et ordonné

Le Canada est un pays ouvert et accueillant pour les personnes qui ont besoin de protection. Notre gouvernement est déterminé à assurer une migration qui suive nos règles et nos principes afin de continuer à protéger les Canadiens et notre système d’immigration.

N’en déplaise aux conservateurs, nous avons la responsabilité d’honorer nos obligations internationales, notamment en vertu de la Convention relative au statut des réfugiés. Nous avons vu une vague importante de demandeurs d’asile dans les derniers mois et ce sont des moments comme ceux-là qui réaffirment nos valeurs humanitaires. La protection des personnes plus vulnérables correspond à ce que nous sommes. 

Cela étant dit, il faut absolument que le tout soit fait de manière juste et ordonnée, et c’est exactement ce que nous faisons.

Dans le dernier budget, nous avons investi 173,2 M$ pour renforcer les opérations de sécurité à la frontière canado-américaine pour faire en sorte que nous puissions traiter les demandes d’asile de façon encore plus efficace et sécuritaire.

Concrètement, chaque personne qui franchit la frontière de manière irrégulière doit se soumettre à une vérification rigoureuse et approfondie, incluant l’analyse des antécédents judiciaires et des contrôles de sécurité.

La solution proposée par les conservateurs ne règle rien. Au contraire, elle risque d’encourager les demandeurs d’asile à entrer au Canada par n’importe quel endroit sur la frontière — qui fait près de 9000 kilomètres — faisant en sorte d’échapper à la détection et à la vérification. Nous n’accepterons jamais une proposition qui puisse mettre à risque la sécurité des Canadiens.

L’an dernier, nous avons mis en place un groupe de travail sur la migration irrégulière et travaillons en étroite collaboration avec les provinces afin de non seulement gérer la situation actuelle de façon ordonnée, mais également nous assurer de répondre de façon adéquate face à toute fluctuation.

Notre plan permet de nous assurer que les gens qui ont besoin de protection l’auront, et que les gens qui souhaitent abuser de notre système soient retirés. Les demandeurs d’asile sont analysés selon des critères précis, notamment ceux qui fuient la persécution ou la torture, ou encore craignent pour leur vie. Notre plan est juste, humain, et ordonné. Les conservateurs doivent réfléchir de façon sérieuse aux propos alarmistes qu’ils tiennent. 

Ahmed D. Hussen, ministre de l’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada