Marche pour le climat à Trois-Rivières le 15 mars dernier.

Un oubli?

En réaction au Point de vue «Le premier budget du gouvernement Legault...» de M. Stéphane Forget paru le 19 mars

M. Forget, dans votre lettre d’opinion du 19 mars, vous dites que la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) est d’avis que le budget qui sera déposé ce jeudi devrait cibler trois priorités, soit pallier la rareté de la main-d’œuvre, favoriser l’innovation et l’intensité technologique et l’entreprenariat. Auriez-vous, par hasard, oublié la priorité numéro un qui est de tout faire pour combattre les changements climatiques? En économie, il est reconnu que le laxisme par rapport aux changements climatiques nous coûtera plus cher que ses effets.

Je reprendrais donc vos demandes ainsi: soutenir la main-d’œuvre qui devra quitter des emplois hautement producteurs de CO2 (pensons aux énergies fossiles), innover pour trouver des technologies et des adaptations aux changements climatiques (pensons au domaine du béton dont nous parle justement le professeur Villeneuve dans la même page que vous), encourager les entrepreneurs qui ont fait de ce problème leur mission (pensons aux plateformes de covoiturage).

Naturellement, ce n’est qu’une partie de la solution (et il faudra s’assurer que les «solutions» ne créent pas plus de problèmes).

Si vous êtes pragmatiques (et si le parti de M. Legault l’est aussi), vous devez agir en conséquence. On ne peut plus faire les choses comme avant.

Toutes les forces vives de la société doivent ramer dans le même sens, maintenant! Les étudiants nous l’ont crié vendredi dernier. Les avez-vous entendus?