L'auteur souhaite remercier publiquement toutes les personnes qui ont «oeuvré pour la bonne résolution des problèmes» causés par l'échouement du traversier Peter-Fraser à l'Île Verte le 19 mai dernier.

Un effort collectif apprécié à l'Île Verte

Je suis propriétaire d'une résidence sur l'Île Verte et j'étais présente au quai lors de l'échouement du NM Peter-Fraser. Je désire remercier publiquement toutes les personnes qui ont oeuvré pour la bonne résolution des problèmes causés par l'échouement du traversier de l'Île Verte le 19 mai dernier.
En premier lieu, tous les employés de la Société Inter-Rives, qui ont fait face à tous ces désagréments et à toute l'inquiétude des passagers lors de cette période mouvementée. Ils ont toujours travaillé avec le plus grand professionnalisme, avec entregent et bonne humeur.
En deuxième lieu, à la Société des Traversiers du Québec, qui a agi avec célérité pour :
- obtenir un zodiac pour transporter les passagers avec quelques heures d'avis (en plus d'offrir des vêtements chauds pour effectuer la traversée),
- offrir un service d'hélicoptères pendant quelques jours afin d'évacuer le plus possible les résidents temporaires et les touristes (et leurs bagages) qui étaient sur l'île cette longue fin de semaine de congé,
- obtenir des autorités concernées la permission d'évacuer 32 voitures bloquées sur l'île malgré le fait que le traversier était sérieusement endommagé,
- mettre gratuitement à la disposition des voitures de location sur la terre ferme pour permettre aux citoyens dont le véhicule était bloqué sur l'île d'effectuer leurs déplacements pour les commissions, rendez-vous médicaux, etc.
- trouver une barge et un remorqueur qui pouvait accéder au quai de l'Île Verte pour transporter du cargo
- négocier rapidement un contrat de réparation du traversier, en plus de s'occuper de toutes les autres tâches administratives tels les assurances, les tests de conformité, relations avec les médias ...
- faire en sorte que le traversier revienne en fonction avant le début de la grande période touristique.
En troisième lieu, à Croisière AML de Tadoussac pour nous avoir fourni aussi rapidement un zodiac et son capitaine pendant près d'un mois. Votre capitaine s'est fait remarquer pour sa gentillesse et sa bonne humeur. Sans compter toute son aide pour entrer et sortir nos bagages du zodiac, toujours avec un grand sourire. Chapeau au capitaine.
En quatrième lieu, aux employés du chantier maritime de l'Ile aux Coudres pour votre célérité et votre expertise pour avoir réparé notre traversier aussi vite. On vous envoie notre gratitude.
En cinquième lieu, à la Corporation touristique de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs pour avoir prêté la navette électrique pour transporter les passagers entre le quai de l'île et leur résidence.
Finalement, aux citoyens de l'île qui ont mis la main à la pâte pour s'entraider. Cet épisode a démontré une fois de plus qu'il existe une très grande volonté chez la majorité des citoyens à aider ses voisins.
Je reconnais que l'échouement du traversier a occasionné des gros problèmes aux citoyens qui prévoyaient des travaux de construction ou de rénovation ce printemps et pour ceux qui vivent du tourisme. Néanmoins, pour la majorité d'entre nous, il s'agit d'un événement avec inconvénients mineurs seulement. Nous nous en souviendrons avec bonne humeur et en plaisantant sur cette courte période de notre vie d'insulaire.
Alice Kieran, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs