Trump se trompe sur la France

POINT DE VUE / Réagissant à des propos tenus par le président français Emmanuel Macron, le président états-unien Donald Trump a déclaré à Londres : «Personne n’a besoin de l’OTAN plus que la France.» C’est faux !

Avec les États-Unis et le Royaume-Uni, la France est le pays membre qui a le moins besoin de l’OTAN, et cela du fait de son arsenal nucléaire, qui est grandement dissuasif pour des puissances comme la Chine et la Russie. Qui oserait s’en prendre à l’Hexagone le ferait à ses risques et périls.

Ce sont plutôt les États situés dans l’ancienne sphère d’influence de la Russie qui ont le plus besoin de l’OTAN, en particulier les trois pays baltes et la Pologne. Le Canada a 600 soldats stationnés en Lettonie, aucun en France. D’ailleurs, malgré leurs difficultés, ces quatre pays contribuent chacun à l’Alliance à la hauteur de 2 % de leur PIB, ce qui les place dans le peloton de tête, avec les États-Unis, la Grèce et le Royaume-Uni, des 29 États membres. Ils veulent bien faire et ne surtout pas déplaire à leurs partenaires, au premier rang les États-Unis.

Le pays de Charles de Gaulle n’a pas eu peur de quitter l’OTAN dans les années 1960. Qui sait s’il ne refera pas le coup quelque 60 ans après. Le cas échéant, le président Macron attendra sûrement d’être réélu en 2022 pour passer à l’acte. Puis il voudra créer une nouvelle alliance militaire au sein de l’Union européenne, dans laquelle, si le Brexit réussit, l’Allemagne et la France joueraient un rôle prépondérant. Cette dernière serait du reste le seul pays à y détenir la Bombe. Une chose est certaine: les déclarations intempestives de Trump n’arrangeront en rien la situation. Espérons que celui-ci ne sera plus dans le décor fin janvier 2021.