«Au lieu de proposer d’autres études, Québec 21 devrait mettre de la pression pour que le projet du réseau structurant avance plus rapidement», écrit Denis Boulanger.

Transport: cessons de discuter et agissons

Le sondage commandé par le parti Québec 21 visait à déterminer quel genre de mode de transport la population serait prête à adopter. La plupart a préféré le métro au tramway. À la suite de ce sondage, ils demandent à la Ville de refaire ses devoirs et exigent de faire des études comparatives sur les différents modes, soit : le métro, le tramway suspendu ou le tramway.

La réponse est pourtant simple. Si l’on considère les critères des coûts et des délais de livraison, le tramway gagne évidemment haut la main. Pas besoin d’études pour savoir ça. Il a été démontré que les coûts de construction d’un métro seraient beaucoup plus élevés. Et l’idée d’un métro suspendu est encore sur la planche à dessin. Pour ce qui est des délais de livraison, c’est certain que le tramway pourra être construit plus rapidement, car le bureau de projet a déjà commencé sa planification.

Pour ce qui est des critères liés à l’achalandage, on peut toujours s’obstiner longtemps. Tant qu’on n’a pas de service adéquat, il est difficile de prévoir si les usagers opteront pour un mode de transport ou l’autre.

Le sondage aurait dû poser la question suivante : en avez-vous marre des problèmes de trafic à Québec? Suis-je le seul qui soit tanné d’attendre que quelque chose se passe? Je ne suis pas souvent en faveur des décisions de notre maire, mais là, je suis d’accord sur un point : il faut cesser de discuter et agir.

Au lieu de proposer d’autres études, Québec 21 devrait mettre de la pression pour que le projet du réseau structurant avance plus rapidement. Le tramway ou le métro est juste une partie de la solution. L’objectif principal du projet est d’augmenter l’offre de services. Il faut mettre de la pression pour réduire l’échéancier pour de la mise en service des nouveaux axes de transport et de l’intégration des services. L’année prévue de 2026 est beaucoup trop loin. Le problème est urgent. Il faut agir.

Si Québec 21 ou un autre parti veut avoir mon vote, il devra démontrer qu’il peut et veut agir rapidement pour l’implantation de solutions réelles et effectives. À mon avis la question du tramway, du métro ou du troisième lien est secondaire. Commençons par la base en utilisant la bonne vieille technologie des bus. Après, on pourra rêver pour l’avenir.