Les signataires de la lettre sont satisfaits des mesures proposées dans le dernier budget fédéral, mais croient que les gouvernements doivent accélérer la cadence pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Transition énergétique: il est temps de passer à l'action

Alors que le gouvernement fédéral a présenté son budget et que le gouvernement du Québec s'apprête à le faire, l'Alliance SWITCH presse les deux paliers de gouvernement d'accélérer le pas avec la mise en oeuvre de mesures concrètes permettant d'effectuer le virage vers une économie plus faible en carbone. Il est temps de passer à l'action. 2017 devra être l'année de la mise en oeuvre de la transition énergétique.
Nous sommes heureux de constater que le dernier budget fédéral prévoit des mesures spécifiques et des investissements considérables visant à réduire davantage les émissions de gaz à effet de serre (GES), à accélérer l'innovation et le développement de technologies propres, ainsi qu'à créer des emplois de qualité dans ce secteur. Le budget prévoit notamment des investissements importants pour développer les réseaux de transport collectif, pour lutter contre les changements climatiques, pour développer les technologies propres et accélérer leur commercialisation à grande échelle. Des annonces qui figurent parmi les attentes formulées par l'Alliance SWITCH.
Ce budget représente un autre pas dans la bonne direction, mais il est grand temps aujourd'hui d'accélérer la cadence. Maintenant que le plan est connu, il faut que ces engagements se concrétisent rapidement. Plusieurs projets, notamment en matière de transport collectif et d'infrastructures vertes, doivent devenir le sujet d'engagements clairs et chiffrés. Ces projets sont porteurs pour le Québec et le Canada. Ils permettront d'assurer la fluidité des grands axes de transport de personnes et de marchandises et ainsi, dynamiser les économies des grandes villes québécoises. Voilà pourquoi il est nécessaire que ces projets deviennent rapidement réalité.
Ainsi, le budget fédéral maintient le rythme vers un repositionnement de l'économie en misant sur l'innovation et les compétences. C'est une bonne vision, il reste maintenant à passer de la planification à la mise en oeuvre de ces actions et au déploiement des nouveaux fonds et programmes annoncés.
En prévision du dépôt du budget provincial, SWITCH s'attend à ce que la vision du Gouvernement du Québec aille également en ce sens. Avec la création de Transition énergétique Québec la semaine dernière et l'engagement ferme du gouvernement à investir dans le transport collectif dans le cadre du Plan d'action sur les changements climatiques, nous savons à quelle enseigne il loge. Reste à voir quels instruments budgétaires il prévoit mettre en oeuvre pour décupler les impacts de la transition énergétique.
Si nous voulons obtenir des résultats rapidement, l'alignement et la cohérence des politiques publiques sont incontournables.
Près de deux ans après l'annonce de l'engagement du Canada à réduire de 80 % ses émissions de GES d'ici 2050 et de celui du Québec de réduire ces mêmes émissions de 37,5 % sous le niveau de 1990 d'ici 2030, l'aiguille avance et le temps file. Malheureusement, les émissions du Québec stagnent depuis maintenant trois ans, ce qui démontre l'importance de marquer le pas, notamment dans le secteur du transport qui est responsable de 43 % des émissions du Québec.
Le basketteur Michael Jordan a déjà dit : «Certains veulent que ça arrive, d'autres aimeraient que ça arrive et d'autres font que ça arrive.» Il appartient à nos gouvernements de tracer la voie pour que la réalité rejoigne nos grandes ambitions. Nous les appuierons en ce sens. Il en va de notre avenir.
Philippe Bourke, Réseau Environnement
Pauline D'Amboise, Mouvement Desjardins
Yves-Thomas Dorval, Conseil du Patronat du Québec
Steven Guilbeault, Équiterre
Marie-Hélène Labrie, Enerkem,
Denis Leclerc, Écotech Québec, la grappe des technologies propres au Québec
Karel Mayrand, Fondation David Suzuki
Andrée-Lise Méthot, Cycle Capital Management
Vincent Moreau, Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement du Québec (RNCREQ)
Jean-François Nolet, l'Association canadienne de l'énergie éolienne (CanWEA)
Jean Simard, l'Association de l'Aluminium du Canada
Stéphanie Trudeau, Gaz Métro