Les Îles-de-la-Madeleine
Les Îles-de-la-Madeleine

Tourisme: appel à la coopération du maire des Îles-de-la-Madeleine

À l’honorable Dennis King, premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard et à l’honorable Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Messieurs les premiers ministres,

La pandémie qui sévit actuellement partout au pays n’est guère sans conséquence pour nos communautés. Cette situation sans précédent nous demande de travailler ensemble afin d’assurer la sécurité de nos populations respectives.

Un des éléments majeurs pour soutenir une relance économique après la pause causée par la COVID-19 est l’industrie touristique. Tout comme vous, notre économie locale compte beaucoup sur cette industrie. Plus de 90 M$ en retombées chaque année et 1800 emplois en dépendent. Au cours des trente dernières années, nous avons investi temps et argent afin de bâtir cette industrie. Un accueil légendaire, des infrastructures de qualité, une offre gourmande inspirée des produits de chez nous ont contribué à faire de ce secteur un pilier principal de notre économie. Aujourd’hui, ce pilier menace de s’effondrer avec des centaines d’annulations de réservations. Une saison 2020 sans visiteurs sera catastrophique pour plusieurs années.

Depuis des décennies, nous partageons des frontières géographiques et une route pancanadienne pour avoir accès à nos territoires. Pour l’archipel des Îles-de-la-Madeleine, l’accès se concrétise par la voie maritime avec la traverse Souris-Cap-aux-Meules. Venir aux Îles en vacances demande une planification : réservation du bateau et d’un hébergement, planification du trajet. Depuis quelques semaines, nous attendons et lisons dans les médias que vos deux provinces respectives ne sont pas chaudes à l’idée de laisser transiter par vos territoires des visiteurs en provenance du Québec et en direction des Îles-de-la-Madeleine. Cette situation a créé un vent de panique et une série d’annulations dans nos entreprises touristiques, fragilisant ainsi la structure économique de l’archipel. Les emplois saisonniers qui en découlent sont donc fragilisés également.

Tout comme vous, nous ne souhaitons pas que la COVID-19 se propage chez nous. Nous avons donc décidé de limiter le nombre de visiteurs à 35 000, répartis sur une période de trois mois. Les visiteurs autorisés à venir aux Îles par semaine seront au nombre de 2000 du 15 juin au 15 juillet, de 3000 du 15 juillet au 15 août et de 3750 du 15 août au 15 septembre. À tout moment, la Direction de la Santé publique de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine peut ordonner de diminuer les entrées ou de les arrêter complètement si la situation de pandémie se dégrade. De plus, nous avons instauré une méthode de suivi serré sur le territoire afin de retrouver rapidement toute personne qui serait contaminée par la COVID-19. Si des cas se déclarent pendant la saison touristique, la Municipalité des Îles a mis en place un centre d’hébergement temporaire pour que les personnes atteintes puissent guérir avant de reprendre la route vers leur lieu d’origine.

Pour simplifier le voyage et vous assurer de garder le contrôle, nous vous proposons d’autoriser toute personne qui souhaite venir aux Îles à pouvoir le faire par la route, à condition d’avoir en sa possession une réservation sur le navire de la CTMA, avec une date de départ et de retour. De plus, il pourrait y avoir des consignes claires émises et des arrêts pour des besoins essentiels identifiés sur le bord de l’autoroute, afin d’éviter toute circulation dans les villes et villages du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard. Des postes d’essence, des toilettes publiques et des hôtels, par exemple, seraient clairement déterminés.

Avec notre plus grand respect, nous vous demandons de discuter avec les instances gouvernementales du Québec et du Canada afin de trouver rapidement une solution convenable pour tous. Il en va de la survie de nos communautés. La COVID-19 sera malheureusement active encore pour longtemps, et il est important de trouver des façons sécuritaires de vivre avec ce virus présent dans nos vies.

Nous vous prions de recevoir, Messieurs les premiers ministres, l’expression de notre considération distinguée.

c. c. M. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

      M. François Legault, premier ministre du Québec