La lettre des recteurs a été envoyée avant la nomination de la nouvelle ministre responsable de l'Enseignement supérieur, Hélène David.

Soutenez aussi les médias régionaux

Lettre ouverte à la ministre de la Culture et des Communications, Hélène David
Lors de l'étude des crédits budgétaires en culture à l'Assemblée nationale du Québec, le 21 avril 2016, vous avez laissé entendre que, pour le moment, ce n'est pas votre intention d'accorder une aide financière additionnelle (subventions ou crédits d'impôt additionnels) à la presse écrite régionale ou indépendante, aux journaux et autres médias fragilisés ou menacés de fermeture en raison des bouleversements qui ébranlent leur industrie.
Actuellement au Québec, et cela depuis plusieurs années, un soutien financier du gouvernement s'adresse uniquement aux radios communautaires. Mais qu'en est-il des médias électroniques comme le nôtre?
En vertu de notre mandat, nous offrons déjà à la population les mêmes services que ceux d'une radio communautaire. En conséquence, CJVD-FM 100,1 devrait bénéficier de la même aide financière que celle que reçoivent les radios communautaires. En somme, l'important, c'est d'étendre cette aide financière aux médias comme le nôtre. Nous jouons le même rôle que les radios communautaires, mais nous n'obtenons aucun soutien financier de la part des ministères. Nous proposons, en termes de qualité, des services qui vont bien au-delà de ceux des radios communautaires.
Pourquoi les ministères limitent-ils leurs investissements aux radios et journaux communautaires, alors que nous faisons autant qu'eux, sinon davantage qu'eux?
Pourtant notre radio encourage la culture québécoise ainsi que les talents du Québec sous plusieurs angles, pensons aux entrevues, aux affaires publiques et à la diffusion massive de la chanson de chez nous. En outre, nous informons notre communauté sur le plan régional grâce à nos différents bulletins d'information, sept jours par semaine. Depuis sa création en 2008, CJVD-FM 100,1 joue un rôle prépondérant dans Vaudreuil-Soulanges.
Notre station verse annuellement plusieurs milliers de dollars à: SOCAN, SODRAC, RESONNE et au DTC (Développement des talents canadiens), des organismes dédiés au progrès de la culture québécoise. Aussi, nous diffusons des publicités gratuites au profit des organismes communautaires et culturels de la région de Vaudreuil-Soulanges, publicités évaluées à plusieurs milliers de dollars.
Vous avez rappelé récemment à vos collègues l'importance, pour leur ministère, d'acheter de la publicité dans les journaux régionaux, une source de revenus majeure pour ces publications. Aucune mention de votre part des radios locales et régionales comme la nôtre.
Depuis 1995, un décret «incite» les ministères à investir 4 % de leur budget publicitaire dans les médias communautaires, incluant les journaux et les radios communautaires.
Nombre de stations locales et régionales du Québec, particulièrement celles situées non loin de Montréal, peinent à survivre, alors que les réseaux Bell Média et Cogeco accaparent la majeure partie des revenus publicitaires.
Les députés de la région de Vaudreuil-Soulanges (Lucie Charlebois et Marie-Claude Nichols) n'achètent aucune publicité à CJVD-FM 100,1 - préférant annoncer exclusivement dans les deux hebdomadaires locaux, L'Étoile et Première Édition, des publications appartenant à la même propriétaire. Cette façon de faire nous semble injuste. Est-ce normal? Est-ce que vous désirez vraiment éliminer ce favoritisme?
Compte tenu du peu d'intérêt que vous accordez aux radios régionales et indépendantes, nous ne pouvons qu'exprimer notre amère déception.
C'est la raison pour laquelle, nous vous demandons respectueusement d'apporter des modifications à ce fameux décret de 1995. Une telle décision viendrait mettre un terme à ce qui nous apparaît discriminatoire à bien des égards.
Yves E Sauvé, pdg de CJVD-FM 100,1