Le porte-parole du mouvement du Pacte de transition écologique, Dominic Champagne

Signer le Pacte, le plus beau cadeau

Noël est devenu le temps des cadeaux. Et le Nouvel An, celui des résolutions.

Cette année, vous pouvez faire d’une pierre plusieurs coups : cadeau, résolution, pour vos enfants et petits-enfants, de même que pour la planète tout entière. Il suffit d’aller signer, si vous ne l’avez pas déjà fait comme plus d’un quart de million de Québécois, le Pacte pour la transition (www.lepacte.ca).

C’est un cadeau et une résolution qui ne vous coûteront pas un sou (en fait, ils vont peut-être même vous en faire économiser!). Mais le Pacte, ce n’est pas une pétition qu’il suffit de signer pour demander à d’autres de faire quelque chose. C’est plutôt un engagement personnel à faire soi-même (ou avec son conjoint, sa famille, sa classe ou son milieu de travail) un petit quelque chose de plus que ce que vous faites déjà pour diminuer les gaz à effet de serre (GES).

Et parce que vous vous engagez vous-mêmes, en signant le Pacte, vous faites en même temps pression sur nos gouvernements pour qu’ils fassent, mieux et plus rapidement, ce qu’ils sont les seuls à pouvoir faire à leur niveau : des lois et des règlements collectifs pour diminuer les GES et éviter le pire.

Ce cadeau, vous pouvez être sûr qu’il va être apprécié longtemps, par toute votre famille, et qu’il ne sera pas retourné lors du Boxing Day, ni oublié dans un placard après quelques jours ou semaines de plaisir.

Cette résolution, vous pourrez la poursuivre bien au-delà de 2019, et vous aurez l’appui de centaines de milliers d’autres personnes pour vous encourager à la tenir.

Quel beau cadeau ce serait pour le Québec et pour notre avenir si, à l’occasion des Fêtes, nous devenions un million de Québécois à signer le Pacte!

Dominique Boisvert, Scotstown