Gilbert Rozon

Rozon, Weinstein et #MoiAussi

POINT DE VUE / De toute évidence, il existe des similitudes entre les sagas de Gilbert Rozon et de Harvey Weinstein, une première étant qu’ils proviennent tous les deux du domaine artistique. Le premier, du monde de l’humour, le second, du cinéma. M. Rozon fait face à des accusations de viol et d’attentat à la pudeur, M. Weinstein, de viol et d’agression sexuelle.

De plus, j’ajouterais que ces accusations ont toutes été portées dans le prolongement du mouvement #MeToo ou #MoiAussi.

Pour le défendre, Gilbert Rozon a choisi Me Pierre Poupart, un des meilleurs criminalistes au pays, célèbre pour avoir entre autres défendu l’ex-cardiologue Guy Turcotte pour le meurtre de ses enfants. Quant à Harvey Weinstein, il a d’abord opté pour l’avocat pénaliste Benjamin Brafman, celui-là même qui a défendu Jay-Z, Michael Jackson ou encore Dominique Strauss-Kahn, une liste de clients qui montrent à quel point cet avocat aime défendre les personnalités en pleine polémique.

De plus, à l’image de beaucoup d’autres personnalités publiques dénoncées depuis quelques années, Gilbert Rozon et Harvey Weinstein auraient profité du renom de leur statut de personnalités publiques pour abuser de femmes vulnérables dont la carrière était liée à la leur.

Le monde artistique semble un foyer propice à ces effluves d’agressions sexuelles sur des femmes qui ont été attirées par l’aura de personnalités publiques assoiffées d’expériences à sensation forte… ce qui me laisse croire que la dénonciation de ces comportements désaxés doit se poursuivre implacablement jusque devant les tribunaux pour en arriver à contrer le plus possible cette prolifération imprégnée d’une outrecuidance maladive!