Selon l'auteur, la croissance économique et le succès des industries québécoises passent par le développement de relations commerciales toujours plus étroites avec les États-Unis et le Mexique.

Renégociation de l'ALENA: de multiples occasions à saisir

La troisième ronde de négociations de l'ALENA s'ouvrira bientôt au Canada et, malgré les incertitudes qui entourent les discussions, nous croyons que ce processus doit aboutir sur un traité moderne, mieux adapté à la réalité actuelle du commerce nord-américain.
L'internationalisation et la diversification de nos marchés sont essentielles à la croissance des entreprises, et nous demeurons convaincus que la croissance économique et le succès de nos industries passent par le développement de relations commerciales toujours plus étroites avec les États-Unis et le Mexique. 
Il est primordial que le gouvernement canadien adopte une position offensive sur des questions prioritaires pour nos entreprises. Il en va non seulement des 353 G$ d'exportations vers notre voisin du sud (75 % des exportations canadiennes), mais aussi de l'économie de 35 États et de 9 millions d'emplois américains directement liés aux échanges avec notre pays.
La FCCQ et ses membres ont réfléchi à ces questions depuis plusieurs mois, ce qui a mené à des recommandations qui tablent sur plusieurs grandes priorités.
Assurer la continuité de l'accès aux marchés. Certains secteurs économiques clés au Québec sont fortement interdépendants avec les entreprises au sud de la frontière. Il est non seulement fondamental que le processus de renégociation n'altère pas l'accès aux marchés, mais que nous saisissions aussi cette occasion pour le faciliter davantage.
Faciliter le déplacement des gens d'affaires
Le mouvement des gens d'affaires est essentiel au commerce. Dans un contexte où les entreprises fournissent désormais des solutions d'affaires novatrices qui répondent aux exigences et aux réalités changeantes, il est urgent de clarifier les règles concernant l'admission et le séjour temporaire des voyageurs d'affaires.
Assurer un meilleur arrimage des règlements douanier
La FCCQ incite nos gouvernements à inclure un chapitre spécifique sur la coopération réglementaire et douanière dans le but de garantir la croissance des échanges commerciaux et d'améliorer la compétitivité de l'économie nord-américaine.
Maintenir le système de gestion de l'offre
Enjeu de taille pour le Québec, il représente 40 % des recettes agricoles, 6900 entreprises et plus de 90 000 emplois. Nous croyons que le maintien de la gestion de l'offre devient indiscutable et non négociable.
Promouvoir la coopération environnementale
Un chapitre sur les enjeux environnementaux du commerce doit faire partie intégrale des accords commerciaux. Il est essentiel pour assurer l'acceptabilité sociale d'un traité de cette ampleur, et deviendrait une occasion de faire converger qualité environnementale et croissance économique.
Maintenir les mécanismes existants concernant les règlements de différends
Le maintien des mécanismes de règlement des différends est crucial pour l'économie du Québec, et essentiel à la stabilité et la pérennité de l'ALENA. Un compromis à cet égard rendrait nos entreprises vulnérables à l'imposition de mesures injustifiées par les États-Unis, et aurait des conséquences néfastes pour nos exportations.
Encadrer le commerce électronique
L'économie mondiale a subi une profonde transformation technologique depuis 1994. La renégociation de l'ALENA est l'occasion de moderniser l'accord et d'encadrer les enjeux concernant le commerce électronique, la protection des données privées et des renseignements confidentiels des personnes physiques et morales. 
La renégociation de l'ALENA doit maintenir ou améliorer les grandes orientations qui furent à l'origine de l'accord initial. Elle représente l'occasion d'éliminer ou de réduire de manière substantielle les obstacles subsistants au commerce et d'obtenir un traité moderne, mieux adapté aux réalités actuelles. Il faut la saisir.
Stéphane Forget, Président-directeur général, Fédération des chambres de commerce du Québec