Jean Rousseau propose une deuxième phase au projet de Réseau de transport régional (RTR).
Jean Rousseau propose une deuxième phase au projet de Réseau de transport régional (RTR).

Rejoindre les banlieues de Québec: pour une 2e phase au projet de Réseau de transport régional (RTR)

Jean Rousseau
Jean Rousseau
Conseiller municipal, Ville de Québec, Démocratie Québec
POINT DE VUE / Lettre à la Ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

Mme la ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale Geneviève Guilbault,

Vous avez mentionné que le projet de transport collectif de la ville de Québec doit répondre à trois exigences pour répondre aux attentes de votre gouvernement. Parmi ces exigences figure la desserte des banlieues. La proposition d’un Réseau de transport régional (RTR) permet d’envisager une offre de transport collectif pour les villes de Québec et Lévis. Le RTR permet une connectivité à plusieurs banlieues, mais il manquait un lien avec le nord de la ville de Québec et ses banlieues. Pour répondre à ce besoin et à titre d’initiateur du projet de RTR, je mets de l’avant une seconde phase au projet de Réseau de transport régional. C’est un trajet de tramway qui relie le boulevard Bastien à l’Université Laval, en empruntant le boulevard Robert-Bourassa.

Ce lien nord-sud comporte de nombreux avantages (voir tracé bleu pâle de la figure 1). Il permet de connecter le pôle économique Lebourgneuf avec les deux autres pôles économiques de Ste-Foy et du centre-ville. Il répond aux besoins en déplacements vers le pôle Lebourgneuf, troisième en importance derrière le pôle Sainte-Foy (premier) et le pôle Colline parlementaire —St-Roch (deuxième). Il offre une desserte rapide vers l’Université Laval pour un grand nombre d’enseignants, travailleurs et étudiants qui vivent le long de cet axe nord-sud. Cet axe rejoint le centre géographique de la ville de Québec à l’intersection des boulevards Bastien et Robert-Bourassa. Le boulevard Robert-Bourassa, quant à lui, sépare l’est et l’ouest de la ville. Ce tracé permettra de configurer nos trajets périphériques et visera une plus grande efficacité de la desserte en transport collectif pour les banlieues du nord, de l’est et de l’ouest.

La deuxième phase au projet de tramway vient renforcer l’épine dorsale du transport collectif par tramway. Elle vient aussi augmenter l’impact global du Réseau de transport régional (RTR). Rappelons que le RTR est basé sur trois principes:

1. Intégration du projet de tramway et du transport collectif pour le 3e lien sous-fluvial avec utilisation d’un métro pour le 3e lien;

2. Voies dédiées pour le transport collectif sur le Pont de Québec;

3. Fusion des sociétés de transport de Québec et Lévis.

Dans l’esprit de l’intégration des projets de transport collectif de la grande région de Québec, j’ai présenté, au nom du parti municipal Démocratie Québec, l’idée de la fusion des deux bureaux de projet du tramway et de la portion transport collectif du 3e lien sous-fluvial. L’actuel maire de Québec et vous-même, Mme la Ministre, avez reconnu la pertinence de ces suggestions afin d’unir les deux bureaux de projet et développer de façon intégrée les projets de tramway et du 3e lien.

Je vous remercie, Mme la Ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, de l’attention que vous porterez à mes suggestions pour l’avenir du transport collectif dans la région de la capitale nationale.

Fig. 1 Carte du Réseau de transport régional (RTR) qui inclut une 2e phase au projet de tramway -ligne bleu pâle-