Le 28 janvier dernier, le ministre des Transports Robert Poëti est redevenu simple député, victime d’un remaniement ministériel orchestré par Philippe Couillard.

Que saviez-vous, monsieur Couillard?

Monsieur Couillard! Dans l'affaire citée en titre, vous essayez encore une fois de vous soustraire de vos responsabilités de premier ministre.
J'ai une question pour vous. Vous dites avoir appris seulement le mercredi 18 mai dernier l'existence de ce qui se passait au ministère des Transports (MTQ).
Permettez-moi d'en douter profondément. Le remaniement qui a «puni» M. Poëti, en le retournant sur les banquettes à titre de député seulement, est survenu trois mois et demi avant que vous soyez supposément informé de ce qui se passait au MTQ. Pourtant, M. Poëti a déclaré : «Avant le remaniement, j'avais demandé plusieurs réponses à des questions précises à la sous-ministre... mais je suis obligé d'admettre qu'elle n'est jamais revenue avec des réponses et a étiré le temps à outrance...»
Pourtant, selon vos dires, vous ne saviez rien à ce moment. Je vous demande donc de nous faire part des vraies raisons qui ont motivé votre décision d'exclure Robert Poëti du Conseil des ministres, lors du remaniement survenu le 28 janvier 2016, lui dont vous avez défendu le travail de qualité accompli au MTQ. Était-il trop curieux, trop compétent? A-t-il été victime de sa probité? On veut des réponses, monsieur Couillard!
Claude Dutil, Saint-Georges