Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Pour les résidents du Vieux-Québec, la circulation des véhicules lourds sur les rues Saint-Paul, Dalhousie (photo) et le boulevard Champlain les inquiètent énormément.
Pour les résidents du Vieux-Québec, la circulation des véhicules lourds sur les rues Saint-Paul, Dalhousie (photo) et le boulevard Champlain les inquiètent énormément.

Projet Laurentia: le CCVQ se prononce

Michel Masse
Michel Masse
Président, Comité des citoyens du Vieux-Québec
Article réservé aux abonnés
POINT DE VUE / Le Comité des citoyens du Vieux-Québec (CCVQ) considère important d’exprimer ses commentaires sur l’impact qu’aura le Projet Laurentia sur le quartier historique et patrimonial du Vieux-Québec, reconnu ville du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1985. Nous constatons que les conclusions du rapport préliminaire de l’Agence d’évaluation d’impact du Canada confirment nos appréhensions quant aux impacts collatéraux du projet sur le quartier historique. Par conséquent, le CCVQ a déposé un mémoire sur le site de l’Agence afin d’ajouter sa voix aux autres intervenants qui se sont déjà prononcés.

Pour les résidents du Vieux-Québec, la circulation des véhicules lourds sur les rues Saint-Paul, Dalhousie et le boulevard Champlain les inquiètent énormément. Le bruit, la pollution et le danger que cela amène pour le déplacement des piétons et des cyclistes sont des impacts non négligeables pour la qualité de vie des citoyens. Malgré les mesures demandées à l’Administration portuaire pour que les camions qui transporteront les conteneurs évitent le réseau routier urbain, il n’y a aucune certitude que des camions n’utiliseront pas un chemin plus court pour se rendre à leur destination en passant, entre autres, par le boulevard Champlain. Par conséquent, la circulation des véhicules lourds dans le Vieux-Québec basse-ville risque d’accroître avec le Projet Laurentia en augmentant les inconvénients déjà existants.

Les impacts sur le paysage et les percées visuelles nous inquiètent au plus haut point. Le promontoire du Cap Diamant, le fleuve Saint-Laurent et les Laurentides sont des paysages emblématiques reconnus qui font la renommée de la ville. Les vues magnifiques sur ces paysages seront malheureusement altérées de façon irréversible par le Projet Laurentia. La vue à partir du promontoire de Québec sera affectée par le prolongement du quai dans le fleuve Saint-Laurent et les équipements nécessaires au transbordement des conteneurs. Ces mêmes équipements et l’écran visuel acoustique prévu à la baie de Beauport nuiront à la vue du Vieux-Québec à partir de ce lieu. L’expérience contemplative vécue par les citoyens et les visiteurs qui fréquentent les points d’observation recherchés que sont la Terrasse Dufferin, la rue des Remparts et la Pointe-à-Carcy seront grandement dégradés. Cette éventualité ne doit donc pas être négligée. La renommée des paysages de Québec en dépend.

Enfin, nous sommes préoccupés par le réaménagement de la baie de Beauport, lieu très attractif pour l’accès au fleuve et la vue sur Québec.

Pour les raisons énumérées ci-haut, le Comité des citoyens du Vieux-Québec ne peut appuyer le Projet Laurentia qui affectera la qualité de vie des résidents et l’expérience vécue par les nombreux visiteurs.