Cette réforme multiplie les reculs dans les milieux de travail les plus dangereux, selon M. Lemieux.
Cette réforme multiplie les reculs dans les milieux de travail les plus dangereux, selon M. Lemieux.

Projet de loi no 59: des reculs indécents dans le secteur industriel

Dominic Lemieux
Dominic Lemieux
Directeur québécois du Syndicat des Métallos (FTQ)
Article réservé aux abonnés
POINT DE VUE / Très attendue, la réforme du régime de santé et sécurité du travail s’avère une amère déception. Le projet de loi no 59, à l’étude en commission parlementaire la semaine prochaine, amènerait un glissement vers une prévention de façade dans le secteur industriel. On affaiblit la capacité de contraindre les employeurs à rendre les milieux de travail sécuritaires.