L'auteur de cette propose que l'État québécois nationalise les biens immobiliers des églises.
L'auteur de cette propose que l'État québécois nationalise les biens immobiliers des églises.

Prêt pour une deuxième Révolution tranquille?

Jean Baillargeon
Jean Baillargeon
Expert-conseil en communication et développement stratégique
Article réservé aux abonnés
POINT DE VUE / À l’aube de la décennie 2020, 60 ans après la première Révolution tranquille, sommes-nous prêts à répéter le même exploit en innovant en matière de modernisation de nos institutions? À l’instar de la nationalisation de l’électricité en 1962 et de la laïcisation de notre système d’éducation en 1964 et par la suite de notre système de santé universel en 1970-71, serions-nous prêts par exemple à «nationaliser» les biens immobiliers religieux? Serions-nous prêts également à reconnaître des institutions autochtones? Enfin, serions-nous prêts à inscrire les droits collectifs de la nation québécoise (langue française, laïcité de l’État, égalité des hommes et des femmes) dans une constitution québécoise et la faire reconnaître par le Canada? Le Québec est à la croisée des chemins, où il affirme son identité et modernise ses institutions, ou sinon, il se folklorise et se marginalise à tout jamais.