Dominique Anglade
Dominique Anglade

Pourquoi militer au Parti libéral du Québec en 2020?

Pourquoi militer au sein du Parti libéral du Québec en 2020? La question mérite amplement d’être posée alors que nous sommes entrés dans une nouvelle ère politique. Il convient donc de faire un examen de conscience lucide sur les avenues qui s’offrent à nous, libéraux du Québec.

Le contexte entourant la question nationale a occupé à raison une large part du débat public au cours des dernières décennies. Toutefois, la ferveur populaire autour de cette question s’est fortement estompée et ce débat n’occupe plus aujourd’hui la place qui lui était dévolue par le passé.

Il ne sera désormais plus suffisant pour nous, membres du Parti libéral du Québec, de nous définir comme de rigoureux gestionnaires et des défenseurs de la fédération canadienne. Il nous faut, dans le respect de nos valeurs et de notre histoire, proposer un projet de société moderne et rassembleur qui permettra de relever les défis du XXIe siècle.

Les valeurs qui unissent les militants libéraux, réaffirmées par Claude Ryan en 2003, n’ont jamais été aussi pertinentes surtout à une époque où le discours politique se polarise ici comme ailleurs dans le monde.  

Nous devons être à la hauteur des défis de notre époque et tenir tête aux tenants du repli qui nous ramèneront inéluctablement vers des années d’abolition de contre-pouvoirs et de propositions politiques obsolètes. À cet égard nous devons tout mettre en œuvre pour protéger les institutions démocratiques qui ont la responsabilité de contrôler et de surveiller le travail du gouvernement. 

À travers ses valeurs, le Parti libéral du Québec doit reprendre l’initiative du débat et des idées et retrouver l’élan et l’état d’esprit qui l’animaient lors de la Révolution tranquille; ceux d’un parti de grands progrès économiques et sociaux pour tout le Québec. 

À celles et ceux qui veulent renforcer une identité québécoise forte et inclusive, à celles et ceux qui veulent d’un Québec qui permette à chaque Québécois et à chaque région d’être tout ce qu’ils peuvent être, à celles et ceux qui veulent d’un Québec moderne et prospère qui se porte à la défense des plus vulnérables, à celles et ceux qui veulent faire de la lutte contre les changements climatiques une véritable occasion de développement collectif, je souhaite que le Parti libéral du Québec soit pour vous un lieu de réflexion et surtout d’action.

C’est au sein de notre formation politique que prendront forme les débats et les compromis nécessaires à la construction d’alternatives électorales fortes et porteuses d’avenir. C’est pourquoi j’ai l’intention de refaire de notre parti l’épicentre d’échanges pour celles et ceux qui veulent bâtir le Québec de demain.

Les mouvements politiques n’ont jamais été l’affaire d’une seule personne. Ils sont l’affaire de centaines de milliers de citoyens qui se rassemblent autour de valeurs communes. Des valeurs qui devraient se manifester dans l’exercice du pouvoir. 

La première étape est de redonner le pouvoir aux militants de notre parti afin que nous puissions désigner ensemble les personnes et les idées qui constitueront le fer de lance du renouveau du Québec et ce avec les technologies les plus modernes.

Les plaques tectoniques du paysage politique québécois sont en mouvement et la course à la chefferie de notre parti est l’occasion de redéfinir le projet de société que nous voulons bâtir ensemble.  J’ai la conviction que le Parti libéral du Québec a le ressort qu’il faut pour se réinventer et réinventer la façon dont nous voulons faire de la politique. 

Il est grand temps pour les tenants d’un Québec moderne de se rassembler au sein du Parti libéral du Québec pour dessiner un projet d’avenir qui nous ressemble.