-

Pourquoi le trafic bloque sur Dalhousie?

La décision prise en l'an 2000 par le Port de Québec de construire une Gare maritime à la Pointe-à-Carcy en dépit des objections exprimées avec véhémence par la Ville et plusieurs groupes citoyens est directement responsable des embarras routiers que l'on déplore à l'heure actuelle sur la rue Dalhousie.
Si la Gare fluviale de Québec avait été aménagée ailleurs que sur la Pointe-à-Carcy, par exemple sur les quais d'un demi-kilomètre de long utilisés présentement par la Garde côtière et malencontreusement soustraits à toute activité commerciale, il tombe sous le sens que la piste cyclable régionale passerait sans problème sur les quais du Vieux-Québec et non sur la rue Dalhousie.
Hélas! Ces quais relèvent du ministère fédéral de Pêches et Océans, devant lequel le pauvre Port de Québec ne faisait de toute façon pas le poids.
Quelques années auparavant, l'Administration portuaire avait d'ailleurs mis à la poubelle le Rapport du Comité consultatif fédéral sur la Pointe-à-Carcy (1989), tout en affirmant bien haut le respecter. On y recommandait justement de préserver, entre le Vieux-Québec et le fleuve, un vaste espace dégagé en vue d'éventuels usages grand public.
Encore en 2017, la prise de décision sur les rives de Québec procède en grande partie de la configuration administrative qui prévaut sur le fleuve ainsi que du mode de gestion du domaine fluvial maritime régional.
Léonce Naud, géographe, Deschambault