«Si les bouleversements du monde n’émeuvent pas tous les Canadiens, ils devraient le faire. Le récent budget du gouvernement Trudeau et la consultation menée par Affaires Mondiales Canada sur la politique féministe du gouvernement ne sont pas à la hauteur des changements auxquels le pays devra probablement faire face», écrivent les signataires.
«Si les bouleversements du monde n’émeuvent pas tous les Canadiens, ils devraient le faire. Le récent budget du gouvernement Trudeau et la consultation menée par Affaires Mondiales Canada sur la politique féministe du gouvernement ne sont pas à la hauteur des changements auxquels le pays devra probablement faire face», écrivent les signataires.

Pour un véritable investissement en politique étrangère

Marie-Joëlle Zahar
Marie-Joëlle Zahar
Directrice scientifique, Forum St-Laurent sur la sécurité internationale*
Article réservé aux abonnés
POINT DE VUE / Dans son édition du 28 avril 2021, le Hill Times, observateur privilégié de la colline parlementaire, critique la faiblesse des dépenses en politique étrangère d’un budget fédéral fracassant pourtant des records dans tous les autres domaines. Ben Rowswell, président du Conseil International Canadien, souligne pour sa part le contraste entre «une grande ambition au pays et pas d’ambition du tout à l’étranger».