Pour un Secrétariat aux affaires coopératives, mutualistes et d’économie sociale

Les entreprises coopératives et les mutuelles souhaitent sensibiliser les prochains élus à l’importance de continuer de bâtir un Québec à notre image, selon nos valeurs et nos convictions, fort de sa population, de ses spécificités régionales, de son leadership humain, de son savoir-faire et de sa diversité.

Environ 3000 coopératives et mutuelles représentent plus de 116 000 emplois, génèrent un chiffre d’affaires de 42 G$ et possèdent des actifs de 352 G$.

Nous sommes convaincus que pour donner pleinement les capacités à ces entreprises de se réaliser, nous devons aller plus loin. Le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité propose la création d’un Secrétariat aux affaires coopératives, mutualistes et d’économie sociale. Ainsi, le développement de ces entreprises en serait facilité ainsi que des partenariats avantageux.

Cet engagement se traduit entre autres par la croissance et le développement d’entreprises ancrées dans les communautés, qui offrent des emplois durables, qui sont non-délocalisables, transparentes, démocratiques et ouvertes.

Les enjeux tels que les inégalités sociales grandissantes, le réchauffement climatique, les avancées technologiques importantes, le vieillissement de la population ou encore la sécurité alimentaire nous le confirment. Le Québec doit encourager les innovations et les initiatives locales qui se traduisent souvent par la création d’entreprises coopératives ou mutuelles, entreprises dites d’économie sociale. 

Ce serait un geste concret pour appuyer les collectivités dans leurs ambitions de développement créateur de richesse. Ce serait également une façon pour le prochain gouvernement d’affirmer son leadership en matière de développement durable et d’appui aux initiatives citoyennes porteuses par lesquelles les Québécoises et les Québécois se réappropriaient leur économie.

C’est en travaillant ensemble que nous pourrons réaliser de grands projets sociétaux collectifs!

Gaston Bédard, président-directeur général, Conseil québécois de la coopération et de la mutualité