Le maire Régis Labeaume lors de l'annonce que l’Espace 400e devenait la propriété de la Ville de Québec

Pour un centre d’histoire dans l’Espace 400e

POINT DE VUE / Au cours des derniers jours, nous avons appris que l’Espace 400e devenait la propriété de la Ville de Québec. Le Comité des citoyens du Vieux-Québec (CCVQ) se réjouit grandement de cette bonne nouvelle.

Lors de l’annonce, le maire Régis Labeaume a indiqué que l’édifice longtemps inutilisé aura une vocation touristique s’harmonisant parfaitement avec son emplacement privilégié près des anciens quais et du bassin Louise. Le CCVQ trouve tout à fait appropriée la vocation qui sera réservée à l’édifice ainsi que l’installation prochaine des bureaux de l’Office du tourisme du Québec. L’occupation du bâtiment contribuera à la dynamisation du secteur et amènera de nouveaux travailleurs et des visiteurs qui fréquenteront les lieux et les commerces situés dans les rues avoisinantes.

Quant aux autres activités à caractère touristique qui pourraient loger à l’Espace 400e, le CCVQ propose à l’administration municipale d’y aménager un Centre d’histoire de la Ville de Québec qui serait tout à fait en accord avec le nom de l’édifice qui fait référence au 400e anniversaire de la fondation de la Ville. Ce centre raconterait la longue et grande histoire de la Ville depuis l’œuvre de Champlain jusqu’à la ville moderne qu’elle est devenue avec les nombreuses entreprises de haute technologie qui s’y sont installées. Ce centre serait l’outil approprié pour présenter Québec aux visiteurs et y interpréter son patrimoine et son histoire. Le Centre d’histoire serait une introduction idéale à la visite de la Ville dans un Espace 400e transformé en Centre d’accueil touristique comme le souhaite le maire. Le centre d’histoire se grefferait, comme l’a suggéré le maire, à une vitrine sur l’Organisation des villes du patrimoine mondial en expliquant, entre autres, les raisons qui ont fait que Québec a été inscrite sur cette liste prestigieuse de l’UNESCO.

Nous espérons que la proposition que nous faisons pour animer ce nouveau Centre d’accueil touristique puisse être considérée dans les choix qui seront analysés par l’administration municipale.