Omar Khadr est un citoyen canadien dont les droits constitutionnels et la dignité humaine ont été bafoués, de la plus méprisable façon, pendant des années, par le gouvernement conservateur et son chef.

Pierre Paul-Hus et les conservateurs devraient avoir honte!

Les propos récemment tenus sur diverses tribunes par le député conservateur de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles, M. Pierre Paul-Hus, au sujet de l'affaire Omar Khadr, m'ont profondément dégoûté.
Ce député appartient à une formation politique qui, lorsqu'elle formait le gouvernement, a violé les principes fondamentaux de l'État de droit à l'égard d'Omar Khadr. Alors que tous les pays Occidentaux avaient rapatrié leurs ressortissants de l'inique prison de Guantánamo, Stephen Harper, premier ministre de l'époque, a refusé - contre toute rationalité et par pur entêtement idéologique - de le faire pour cet enfant soldat canadien. Et ce, même si le Canada a ratifié, en juillet 2000, le Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l'enfant concernant l'implication d'enfants dans les conflits armés.
À trois reprises, la Cour suprême du Canada a eu à se prononcer sur le cas Khadr, et elle lui a donné raison à chaque fois. Or, Stephen Harper et son sinistre gouvernement ont fait fi de ces décisions du plus haut tribunal du pays. C'est donc lui, M. Harper, qui devrait maintenant être interviewé pour répondre de ses actes et rendre des comptes à la population pour ce fiasco.
M. Paul-Hus a bien du culot, après cela, de s'indigner au sujet de «l'argent des contribuables» versé dans cette compensation historique, et de faire en plus de la basse démagogie au sujet de la veuve de ce soldat américain soi-disant tué par l'enfant Khadr. Tout pour détourner l'attention du vrai scandale au coeur de toute cette affaire: la bêtise absolue et la faillite morale du gouvernement conservateur de Stephen Harper.
L'histoire d'Omar Khadr représente, en effet, une situation de «complicité objective» avec la torture de la part du gouvernement Harper. Combien vaut une vie brisée par une décennie de torture, M. Paul-Hus?
M. Khadr est un citoyen canadien dont les droits constitutionnels et la dignité humaine ont été bafoués, de la plus méprisable façon, pendant des années, par le gouvernement conservateur et son chef. Le député de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles et tous les députés conservateurs devraient en avoir honte! Heureusement, il semble que justice et réparation seront enfin accordées à M. Khadr.
Marco Veilleux, Montréal