Le départ d'Orléans Express se fait uniquement la nuit pour la Baie-des-Chaleurs et l'autobus ne peut s'arrêter dans les villages, lorsqu'il y a des passagers qui veulent descendre, déplore l'auteur.

Pénible périple avec Orléans Express

Seul départ de Québec vers la Baie-des-Chaleurs avec Orléans Express à 1h15 de la nuit à la gare de Sainte-Foy. Pince-moi, je rêve! En pleine nuit! Je n'ai pas d'autre choix que de prendre l'autobus cette journée-là pour me rendre en Gaspésie. Allez hop! Je me garde bien réveillée jusqu'à mon départ.
Arrêt à 5h du matin à la gare de Rimouski pendant 1h05, ce qui n'est pas mentionné sur le site d'Orléans Express. Si vous réussissez à roupiller entre Québec et Rimouski, vous devrez vous réveiller pour peut-être changer d'autobus. Quand j'ai fait ce voyage il y a environ 15 jours, le restaurant de la gare de Rimouski n'était pas ouvert comme prévu, les passagers ont dû se délecter des grignotines dans les distributrices pour leur petit déjeuner. Un bon chips au vinaigre avec un jus d'orange, ça part bien la journée.
Ma destination était Caplan, mais Orléans Express n'y arrête pas ainsi que les cinq autres villages qu'il enjambe entre Carleton et Paspébiac. Un membre de ma famille a dû venir me chercher à Carleton, ce qui lui a fait faire une distance de 90 kilomètres aller-retour. Le plus absurde, c'est qu'on a suivi l'autobus Orléans Express tout le long du trajet de Carleton à Caplan. Oups!
À Carleton comme l'autobus arrive à 9h40 et repart à 9h45, ceux qui poursuivent la route n'auront pas le temps de prendre un petit déjeuner. Vous devrez carburer sur votre chips au vinaigre.
En allant sur le site d'Orléans Express, nous pouvons lire sur l'icône Services aux voyageurs : «Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour que chaque fois, vous arriviez à destination à temps et en tout confort.»
Je suis arrivée à Carleton à 9h40 comme prévu, avec une nuit d'insomnie, le ventre qui gargouillait, une bonne dose de frustration, beaucoup de questions sans réponse de la part d'Orléans Express. Au service à la clientèle de la compagnie, on ne peut me dire pourquoi le départ se fait uniquement la nuit pour la Baie-des-Chaleurs ni pourquoi l'autobus ne peut s'arrêter dans les villages, lorsqu'il y a des passagers qui veulent descendre.
À tous ceux qui par obligation doivent prendre ce transport en commun pour se rendre en Gaspésie, je vous propose de mettre dans vos bagages un bon oreiller, une couverture chaude, une collation, de la lecture, des jeux de société... et surtout une bonne dose de patience, car le voyage sera long.
Je vous souhaite bon voyage quand même!
Margot Bujold, Saint-Augustin-de-Desmaures