Le Soleil

Pas de Réforme du mode de scrutin sans parité

Les membres du conseil d’administration du Groupe Femmes, Politique et Démocratie
Les membres du conseil d’administration du Groupe Femmes, Politique et Démocratie
POINT DE VUE / Le temps arrive enfin de passer à un mode de scrutin plus représentatif et plus équitable, alors qu’une réforme s’annonce. Désormais au pouvoir, le gouvernement caquiste a sérieusement mis en marche le processus, sous la houlette déterminée de la ministre Sonia Lebel. Signe des temps, les élus libéraux ont voté en faveur d’une motion soutenant les principes de la démarche, et s’ils entérinent la proposition de leur leader parlementaire, Sébastien Proulx, ils se rangeraient derrière les quatre partis (Parti vert, QS, PQ, CAQ) qui ont signé l’entente transpartisane en mai 2018 pour réaliser cette réforme.