La présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, la Dre Diane Francoeur.

Pas de frais pour nos patients

Des médecins spécialistes contestent la prise de position de leur présidente, Diance Francoeur, et appellent à une discussion publique qui mettrait l'intérêt du patient au centre des préoccupations. Selon eux, l'abolition des frais facturés aux patients pour des soins assurés demeure la seule avenue possible pour dénouer durablement cet enjeu.
Dre Francoeur,
Avec les modifications du code de déontologie en janvier dernier et l'amendement «surprise» au projet de loi 20 imposé par le ministre Barrette, l'enjeu des frais accessoires refait effectivement surface. Si nous partageons votre volonté de régler cette épineuse question, nous désirons vous faire part de notre opposition ferme à toute facturation à nos patients dans le but de pallier le sous-financement de notre système de santé.
Soyons clairs ; nous ne contestons aucunement l'importance des cabinets médicaux dans l'offre de services au Québec et la nécessité de leur juste financement pour le maintien de la qualité des soins à la population. Or, ce n'est tout simplement pas aux patients d'essuyer cette charge supplémentaire. Certains administrateurs de cliniques pourraient voir dans les frais accessoires une solution simple et efficace pour équilibrer leur budget. Ce serait faire fi de notre responsabilité légale envers les principes de gratuité et d'accessibilité enchâssés dans la Loi canadienne sur la santé.
Puisqu'il est illégitime - et illégal - de facturer les patients pour des services assurés à la grandeur du pays, comment résoudre la question du financement des cabinets médicaux? C'est alors, Mme la présidente, que vos membres vous enjoignent de réaliser une des tâches pour lesquelles vous êtes nommée, soit voir à la juste répartition de la rémunération des spécialistes selon leur pratique, à partir de l'enveloppe budgétaire qui vous est octroyée par le MSSS. S'il faut majorer la composante technique pour remédier à l'évolution des coûts des actes en cabinets ; vous le pouvez. S'il faut convaincre le ministère d'injecter de l'argent supplémentaire ou rapatrier certains services dans le public ; vous le devez.
De plus, nous jugeons préoccupant votre refus de débattre de cet important enjeu sur la place publique, comme nous y invite l'AMQ avec prudence et lucidité. Cette manière de faire, anti-démocratique s'il en est, ressemble étrangement à la méthode employée par notre Ministre de la Santé il n'y a pas si longtemps - et contre laquelle pourtant, vous vous indigniez avec force. Comprenez, nous avons encore son bâillon au travers de la gorge et dans la crainte de nous en faire imposer un nouveau cet automne, nous désirons faire le meilleur usage de notre voix.
Dans le contexte social actuel, les médecins spécialistes doivent reconnaître humblement que tout frais pour des soins - aussi «raisonnable» qu'il puisse paraître pour nous, médecins - représente une réelle barrière à l'accès pour grand nombre de nos concitoyens vulnérables. Bien plus que n'importe quelle capsule publicitaire télévisée, une position de la FMSQ en faveur de l'abolition des frais accessoires serait une démonstration éloquente de la solidarité des médecins envers la population. Une occasion inespérée de redorer aux yeux du public le blason quelque peu terni de notre profession.
Dr Francis Livernoche - pédiatre, Montréal
Secrétaire-trésorier
Médecins québécois pour le régime public
Cosignataires :
CA de Médecins québécois pour le régime public
Dr Fernando Alvarez - pédiatre, Montréal
Dr Jean-Michel Beau - psychiatre, Malartic
Dre Caroline Beaudry - pédiatre, Lévis
Dre Geneviève Beaulieu - pédiatre, Sherbrooke
Dr David Béchard - interniste, Valleyfield
Dr Frédéric Dallaire - cardiologue, Sherbrooke
Dr David Dufresne - neurologue pédiatrique, Sherbrooke
Dr Christophe Faure - gastroentérologue pédiatrique, Montréal
Dre Karine Pépin - pédiatre, Montréal
Dre Jessica Plante - pédiatre, Lévis
Dre Krystel Toulouse - pédiatre, Sherbrooke
Dr Jean-Sébastien Trépanier - chirurgien général, Montréal
Dre Ouanessa Younsi - psychiatre, Montréal