Des «parents, comme nous, connaissent bien Laura Lémerveil, cet organisme communautaire qui soutient nos enfants vivant en situation de handicaps multiples et sévères ainsi que nous-mêmes, les parents, leurs proches aidants», écrit Esther Baillargeon.
Des «parents, comme nous, connaissent bien Laura Lémerveil, cet organisme communautaire qui soutient nos enfants vivant en situation de handicaps multiples et sévères ainsi que nous-mêmes, les parents, leurs proches aidants», écrit Esther Baillargeon.

Nous avons besoin de Laura Lémerveil

POINT DE VUE / Si vous n’avez jamais entendu parler de Laura Lémerveil, c’est que vos enfants et ceux de vos proches ont la chance d’avoir tiré le bon numéro à la loterie de la vie et sont en santé.

D’autres parents, comme nous, connaissent bien Laura Lémerveil, cet organisme communautaire qui soutient nos enfants vivant en situation de handicaps multiples et sévères ainsi que nous-mêmes, les parents, leurs proches aidants. Laura Lémerveil tient un rôle essentiel dans nos vies!

Il y a plusieurs années, nous, les familles devant un vide de services ont fait appel à Laura Lémerveil. Notre enfant, alors âgé de 21 ans a pu ainsi compléter son parcours scolaire à la classe La Marguerite, créée et déployée par Laura Lémerveil grâce la précieuse collaboration de la commission scolaire des Découvreurs. Nos jeunes ont pu ainsi graduer de l’éducation aux adultes. Quel extraordinaire projet pilote initié en 2011 et intégré aujourd’hui dans la communauté! Merci à Laura Lémerveil.

Le service les ateliers socioprofessionnels Les Artisans, faisant l’objet aujourd’hui de notre cri du cœur, est la suite du parcours de vie pour nos jeunes puisque leur vie de s’arrête pas à 23 ans. Nos jeunes adultes polyhandicapés ont la chance de vivre de riches moments d’émerveillement et de s’épanouir chaque jour.

Étant en opération depuis 2015, voilà que ces ateliers uniques au Québec sont menacés de fermeture. Pourtant, Laura Lémerveil demande au gouvernement du Québec de faire équipe en signant une entente prévoyant un budget récurrent représentant 50 % des coûts de ce service déployé spécifiquement pour répondre aux réalités et aux besoins de nos enfants,âgés de 23 ans et plus.

Nos enfants font partie de la clientèle vulnérable que le gouvernement de la Coalition avenir Québec prétend vouloir soutenir. Il est temps d’agir, nous avons besoin de nous assurer que la société québécoise fasse une réelle place pour nos jeunes polyhandicapés.

Nous sommes dévastés à l’idée de perdre l’indispensable soutien qui nous permet, nous les proches aidants, de garder notre jeune adulte, près de nous, à la maison plutôt que devoir le placer en CHSLD.

Aujourd’hui, nous nous adressons au premier ministre, François Legault, nous vous lançons un cri du cœur: il est insoutenable d’envisager le bris de ce service auxquels nos jeunes adultes ont besoin. Les impacts sont majeurs, multiples et désastreux!