Justin Trudeau

Monsieur le Premier Ministre Trudeau...

Lorsque des questions vous sont posées sur le dossier de la Série C de Bombardier, vous répondez toujours que cette industrie est importante pour votre gouvernement et vous ajoutez toujours «Pas seulement au Québec, mais au Canada.»
Pourquoi ne posez-vous pas le même type d'analyse sur le partage équitable des contrats milliardaires de construction navale pour les 20, voire les 30 prochaines années? Il me semble que ce serait tout à fait normal que vous disiez aux citoyens des autres provinces : la construction navale est importante pour la Nouvelle-Écosse et la Colombie-Britannique, mais pas seulement dans ces deux provinces, elle est importante pour le Québec et Lévis en particulier.
Je vous signale, Monsieur le Premier Ministre Trudeau, que l'alter ego de votre père, Marc Lalonde, avait demandé aux trop nombreux chantiers maritimes du Québec, «faites une rationalisation et vous aurez votre juste part de contrats navals». C'est fait et depuis longtemps.
Et comme Lévis est située à mi-chemin entre l'entrée du golfe Saint-Laurent et le coeur des Grands Lacs, la Davie se doit d'avoir sa juste part, basée sur les mêmes principes que l'aéronautique n'est pas juste au Québec!
Bonne réception, Monsieur le Premier Ministre Trudeau et appliquez les principes d'une juste répartition des politiques et des investissements fédéraux structurants pour tout le Canada, y compris le Québec. Chaque fois que la haute fonction publique n'investit pas équitablement, tel que la concentration de toute la recherche scientifique à Ottawa, 37 labos, les paiements de péréquation vont augmenter inévitablement et le ROC se retournera contre le Québec, ce qui ne favorise pas de saines relations, celles que vous dites souhaiter.
André Mainguy, Longueuil