La copropriétaire de Myco Anna, Christiane Garant

Merci Myco Anna

Cette semaine, la marque Myco Anna annonçait la fermeture de ses magasins et la cessation de toutes ses activités. Une phrase lourde de sens et d’émotions pour des milliers de femmes qui, comme moi, portaient ses vêtements remarquables et uniques avec fierté.

Myco est une marque emblématique de Québec qui, pionnière, 25 ans avant le mouvement aujourd’hui généralisé, et parfois opportuniste, du tout écologique, créait des vêtements distinctifs, originaux et audacieux faits de tissus recyclés. Des robes, jupes, vestes et accessoires tous uniques, créés et faits à Québec, dans St-Sauveur, et qui attiraient aussi bien l’étudiante en art que la femme d’affaires. Au fil du temps, souvent copiée, la marque a réussi à garder la tête hors de l’eau, toujours portée par des fans fidèles qui, se croisant dans la rue habillée en Myco, se reconnaissaient et revendiquaient leur appartenance à cette marque. Pour certaines, les vêtements de Myco Anna pouvaient sembler onéreux, toutefois, les heures de création, de travail, d’unicité, associées au choix de créer ici à Québec, avaient un prix. Un prix juste pour une valeur juste et équitable.

Aujourd’hui, la boutique de St-Vallier vient de fermer ses portes. J’ai une pensée émue et une reconnaissance immense pour Christiane Garant, propriétaire, créatrice et femme d’affaires, pour Nathalie sa sœur, fidèle associée, et pour leur quelque vingtaine d’employés. Merci pour ces 25 ans de créativité, d’entrepreneuriat et d’audace à porter, de Québec, une marque aussi distinctive et aimée. De voir les dizaines de centaines de personnes se ruer en boutique sitôt l’annonce officielle de la fermeture, toutes aussi émues, est symbolique.

Plus que jamais, je continuerai à porter fièrement du Myco Anna, à afficher mon attachement à la marque et à faire un sourire complice aux autres fans que je croiserai dans la rue. Merci, mesdames Garant, d’avoir pris soin, pendant toutes ces années, de notre style assumé et remarquable. Aujourd’hui, il est temps de prendre soin de vous. Je garde foi que votre créativité renaîtra bientôt, je serai de nouveau au rendez-vous. Et je sais que je ne serai pas seule. Merci Myco Anna.