Le Soleil

Manifeste des Fanny: au-delà de nos histoires, nos revendications

Point de vue
Point de vue
Le Soleil
Nous, survivantes de l’industrie du sexe, qui avons été des Fanny, des Ariane, des Natacha, fugueuses ou non, sous l’emprise de proxénètes ou non, sorties de cette industrie ou non, sommes profondément écœurées. La fierté que nous ressentons face à nos consœurs qui osent témoigner et dénoncer n’a d’égale que l’exaspération que nous ressentons devant le peu d’actions concrètes faites pour nous soutenir et éviter à d’autres de connaître les horreurs que nous avons connues. Faut-il rappeler que cette industrie n’a pour seuls intérêts que le pouvoir et l’argent? Que les femmes et les enfants y sont considérés comme une source de profits, un objet malléable, recyclable, cassable et jetable?