L’obscurité totale pour les personnes handicapées

Le Comité d’action des personnes vivant des situations de handicap (CAPVISH) dénonce le manque de vision totale de la Ville de Québec en matière d’accessibilité du logement et d’adaptabilité de résidences pour faire face aux défis de la prochaine décennie.

Décidément, la vision de l’habitation de la Ville de Québec dévoilée récemment devant plusieurs promoteurs déçoit et inquiète. Cette vision manque un peu de clarté pour répondre vraisemblablement aux besoins variés de la population, notamment les personnes ayant des incapacités fonctionnelles. Ainsi, les autorités devraient savoir, entre autres, que les logements subventionnés, ou non, ne sont pas toujours accessibles aux personnes handicapées.

La Ville de Québec devrait aussi s’inspirer des recommandations de l’Office des personnes handicapées du Québec (OPHQ) en matière d’habitation et de promouvoir l’accessibilité universelle des logements subventionnés, notamment en faisant la promotion de son Guide pratique d’accessibilité universelle. Avant de viser à devenir une référence en habitation, nous croyons fermement que la Ville devrait évaluer les effets de sa propre recommandation dans le cadre du programme AccèsLogis Québec et d’attribuer 10 % des logements à des ménages comprenant une ou des personnes handicapées.

Il est aussi désolant de constater que dans sa version préliminaire, la vision de l’habitation de la Ville de Québec ne s’inspire aucunement des observations et recommandations évoquées dans notre mémoire déposé en juin dernier à cet effet. Favoriser le développement de logements accessibles passe, entre autres, par une application plus stricte du Code du bâtiment, une meilleure documentation sur l’offre de logements accessibles et l’élimination de la discrimination envers les personnes handicapées.

Il est clair que la Ville de Québec a un rôle de premier plan à jouer dans l’amélioration des conditions d’habitat des personnes ayant des incapacités fonctionnelles, les grands oubliés malheureusement de la Vision de l’habitation de la prochaine décennie.