Le Dr Richard Béliveau

L'homéopathie en question

Le docteur Richard Béliveau vient de faire paraître une grande page dans les journaux pour démolir une fois pour toutes l'homéopathie. Il utilise sa notoriété de scientifique québécois pour s'attaquer à l'homéopathie, qu'il ne connaît pas et qu'il n'a donc jamais utilisée. Ce n'est pas la première fois que des scientifiques intégristes s'en prennent à l'homéopathie au Québec. Pourtant, celle-ci est enseignée dans les facultés de médecine en France et les homéopathes sont des médecins spécialistes comme les endocrinologues et autres spécialistes de la médecine en France.
J'utilise les médicaments homéopathiques depuis plus de 40 ans avec beaucoup de satisfaction pour moi et toute ma famille. Souvent, ils permettent d'éviter l'usage des antibiotiques. C'est d'ailleurs à la suite de la prescription systématique chaque semaine d'antibiotiques par un médecin sans scrupules lorsque mon garçon avait moins d'un an que j'ai fini par m'adresser à un médecin homéopathe en France. Le médecin homéopathe ne se contente pas de soigner des symptômes, mais soigne, comme on dit familièrement, le terrain.
Alors, que se passe-t-il pour que l'homéopathie soit autant critiquée? Pour l'industrie pharmaceutique, l'homéopathie est la bête noire. Elle présente plusieurs inconvénients majeurs. Le plus difficile à accepter, c'est bien sûr que les médicaments homéopathiques ne coûtent pas cher. Il n'y a pas d'argent à faire avec ces médicaments. L'autre chose qui dérange ces scientifiques, c'est que les dosages des molécules sont tellement faibles qu'il y a interaction entre l'expérimentateur et son patient. C'est très compliqué à réussir des tests dits «scientifiques».
Leurs arguments consistent aussi à dire que c'est l'effet placebo qui fonctionne. L'effet placebo est donc psychologique. Pour eux, il suffirait de remplacer le médicament par un morceau de sucre pour avoir les mêmes effets. Alors, pourquoi un vétérinaire va soigner un cheval avec des médicaments homéopathiques? Son propriétaire devrait plutôt donner un morceau de sucre à son animal. Et quand la maman donne à son jeune bébé le mauvais médicament homéopathique, il n'y a pas d'effet jusqu'à ce qu'elle comprenne qu'elle n'a pas donné à son enfant la bonne dilution du médicament. Comment se fait-il qu'on parle d'effet placebo?
L'industrie pharmaceutique est en guerre contre l'industrie homéopathique, car la faiblesse des dilutions utilisées dans la fabrication de ces médicaments apporte la preuve que toutes formes de rejets dans l'environnement de médicaments et autres produits chimiques créent des dangers pour toutes les espèces vivantes. Voilà les véritables raisons de ces attaques de l'industrie pharmaceutique.
Jean-Paul Michon
Québec