Kent Nagano, de l'Orchestre symphonique de Montréal, est lauréat honoraire des Médailles de la paix du YMCA.

Les YMCA honorent des artisans de la paix

Dans le contexte de la Journée internationale de la paix, célébrée chaque année le 21 septembre, le moment est tout indiqué pour réfléchir à l'importance de déployer quotidiennement des efforts en vue d'instaurer un climat d'équité, d'inclusion, d'empathie, de sécurité et de respect envers les autres.
Depuis maintenant 30 ans, les Médailles de la paix du YMCA honorent des individus ou groupes qui travaillent trop souvent dans l'ombre pour la paix. Ces femmes et ces hommes nous invitent non seulement à réfléchir à la paix, mais aussi à échanger et à agir individuellement et collectivement dans cette direction. Leurs initiatives en faveur de groupes et de personnes qui ont besoin d'aide nous encouragent à comprendre qu'il est possible de faire une différence. Par leurs accomplissements, ils deviennent des modèles pour les jeunes. Notre objectif est donc de les faire mieux connaître auprès du public.
Cette année, aux côtés du lauréat honoraire Maestro Kent Nagano, de l'Orchestre symphonique de Montréal, on retrouve Laurent Champagne, le Mouvement contre le discours de haine, le Service jeunesse du Y des femmes de Montréal, le regroupement Destination Centre-Ville qui favorise le vivre-ensemble et la réinsertion sociale, les créateurs de Radio-Dodo ainsi que les instigateurs de la Balade pour la Paix, une exposition « coup de coeur » qui véhicule un message de paix et de tolérance dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal.
En 30 ans, plus de 100 artisans de la paix à travers le Québec ont reçu l'une des Médailles de la paix du YMCA. La tradition se poursuit, car l'actualité nous rappelle chaque jour que des gens, des groupes et des communautés souffrent en raison de conflits dont ils sont les victimes ou de situations sociales injustes qui assombrissent leur quotidien. En honorant la contribution à la paix de nos lauréats, le YMCA espère attirer sur eux l'attention du Québec, car, à l'instar du YMCA, ils contribuent concrètement à bâtir des communautés plus harmonieuses et plus inclusives. C'est un geste de reconnaissance et d'encouragement pour que nous puissions travailler tous ensemble à bâtir un avenir meilleur pour les prochaines générations.
Stéphane Vaillancourt, président-directeur général, les YMCA du Québec