L’atteinte de la parité est une responsabilité qui incombe autant aux femmes qu’aux hommes. Michelle Obama, l’ex-première dame des États-Unis l’a évoqué lors de sa conférence à Montréal en février dernier : «Si vous ne voyez pas de problème, vous êtes le problème».

Les municipalités au front pour l’égalité

Le thème de la journée internationale des femmes 2018, «féministe tant qu’il le faudra», résonne avec pertinence dans le milieu municipal, car malgré la hausse du nombre d’élues lors du dernier scrutin, la parité homme femme est bien loin d’être atteinte. Collectivement, nous devons aspirer à mieux!

Certes, le fait que Montréal ait à sa tête une mairesse pour la première fois a donné beaucoup de visibilité à la place des femmes en politique municipale et c’est tant mieux. Néanmoins, cette belle victoire ne doit pas occulter le fait que le Québec compte seulement 18,8 % de femmes à la mairie.

Le pourcentage de conseillères municipales est un peu plus élevé alors qu’elles représentent 32,3 % des élus. Ces chiffres témoignent d’un profond problème de la représentation de la moitié de la population, soit des femmes, au sein de la démocratie municipale : il faut s’y attaquer.

Pour la Commission Femmes et gouvernance de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), les sphères de pouvoir devraient être le reflet de la place qu’ont les femmes dans la société. Ses membres agiront afin de doter les municipalités de toutes les tailles d’une égalité de faits et d’ainsi créer des environnements favorables à la pleine participation des citoyennes au sein de la démocratie municipale.

L’atteinte de la parité est une responsabilité qui incombe autant aux femmes qu’aux hommes. Michelle Obama, l’ex-première dame des États-Unis l’a évoqué lors de sa conférence à Montréal en février dernier : «Si vous ne voyez pas de problème, vous êtes le problème».

À l’UMQ, nous souhaitons faire partie de la solution. Plusieurs de nos membres sont proactifs et agissent par différents moyens : politiques d’égalité, politiques familiales, Comité consultatif femmes et villes et utilisation de l’analyse différenciée selon les sexes dans l’élaboration des politiques publiques et pour les budgets.

S’investir pour l’atteinte de la parité doit être un engagement quotidien et à long terme. Notre action doit transcender les périodes électorales chaque quatre ans. Il faut encourager les femmes à se lancer en politique municipale lors des scrutins, mais nous devons aussi nous assurer de faire tomber les barrières structurelles.

Tentons de nouvelles approches, autres que celles préconisées par le passé, et innovons pour aplanir les obstacles auxquels font face les femmes. C’est ce que fera la Commission femmes et gouvernance de l’UMQ, forte de l’appui de l’ensemble des membres du Conseil d’administration. Suivez notre action; elle sera audacieuse et inspirante! Elle sera féministe tant qu’il le faudra.

Mme Maude Laberge, mairesse, Municipalité de Sainte-Martine, présidente

Mme Diane Lavoie, mairesse, Ville de Beloeil, vice-présidente

M. Alexandre Cusson, maire, Ville de Drummondville, président de l’Union des municipalités du Québec

Mme Geneviève Dubois, mairesse, Ville de Nicolet 

Mme Annick Bellavance, conseillère municipale, Ville de Drummondville 

Mme Julie Bourdon, conseillère municipale, Ville de Granby 

Mme Brigitte Duschesneau, conseillère municipale, Ville de Lévis 

Mme Suzie Miron, conseillère de ville, Ville de Montréal 

Mme Isabella Tassoni, conseillère municipale, Ville de Laval 

Mme Sylvie Vignet, mairesse, Ville de Rivière-du-Loup