Le problème serait facile à régler si les policiers avaient des directives claires et les outils nécessaires pour intervenir.
Le problème serait facile à régler si les policiers avaient des directives claires et les outils nécessaires pour intervenir.

Les minounes font la loi au centre-ville

Simon Naud
Simon Naud
Québec
POINT DE VUE / Avec des amis de Montréal, jeudi soir, on a soupé sur la terrasse d’un restaurant du Vieux Québec, bondé de touristes. Toute la soirée, on a été incommodé par le bruit des autos et des motos modifiées qui tournent en rond dans les rues étroites. Par moment, ça résonnait si fort qu’on se serait crû à l’autodrome de Sainte-Croix. C’est carrément gênant. Surtout pour une ville aussi touristique que Québec.