Les grandes chaînes hôtelières ont toutes, depuis quelques années, des plans d’interventions pour cibler des actions porteuses en matière d’environnement, indique le président de l’Association Hôtellerie Québec, Dany Thibault.

Les hôtels en quête d’un monde plus vert

POINT DE VUE / En réaction au Point de vue «Pas toujours écologiques, les hôtels» de Marc-André Denis paru le 11 mars.

Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour votre lettre. Tout comme vous, notre industrie prend très au sérieux l’impact de notre empreinte écologique. Nous sommes tous en accord, nous devons et pouvons en faire plus. Nos membres ont pris des actions fortes dans les dernières années et c’est pourquoi nous nous associons avec des partenaires pour développer des programmes et des incitatifs pour réussir cette transition environnementale.

À titre d’exemple, nos membres s’inscrivent de plus en plus au système de clé verte du Global Sustainable Tourism Council, en place depuis une vingtaine d’années. Cette certification environnementale, avec des critères précis et imposants, a souvent fait école pour plusieurs autres secteurs connexes à notre industrie. Les hôteliers américains envisageant même de reprendre notre système de classification environnemental.

Aussi, pour la première fois dans notre histoire, la ministre du Tourisme, Mme Caroline Proulx, a priorisé l’atteinte d’objectifs ambitieux en matière environnementale pour le secteur touristique, en y donnant les fonds nécessaires à sa réalisation à l’intérieur du budget du 10 mars 2020. C’est plus de 30 millions $ qui ont été annoncés pour soutenir la capacité des entreprises touristiques à s’adapter aux changements climatiques. Une bouffée d’air frais que notre industrie attendait avec impatience!

En 2019, notre congrès récompensait les hôteliers qui possédaient le meilleur bilan environnemental. Une autre démonstration de notre volonté de reconnaître les apports faits par nos membres à la cause. Plusieurs de nos hôteliers à Montréal participent au Parcours Développement durable (parcoursddpme.ca), en voie d’obtenir la Certification ÉCORESPONSABLE. La chaîne d’hôtel Marriott, à titre d’exemple, possède déjà 130 établissements certifiés LEED, et veut passer d’ici 2025 à 650 établissements certifiés, dont plusieurs au Québec. L’Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec (ITHQ), qui forme notre relève, a lancé un plan d’action de développement durable, en 2015, qui les prépare bien pour implanter dans leur futur établissement des initiatives similaires.

Nos entreprises prennent les moyens nécessaires pour atteindre ces objectifs. Les grandes chaînes hôtelières ont toutes, depuis quelques années, des plans d’interventions pour cibler des actions porteuses.

Ensemble, avec les autres grands acteurs économiques du Québec, nous poursuivons la quête d’un monde plus vert. Nous continuons de contribuer et de supporter les innovations dans le domaine de l’hôtellerie tant au Québec qu’à l’échelle de la planète avec l’objectif de préparer un monde meilleur pour les générations à venir. Merci encore de m’avoir interpellé sur un sujet si important.